Actualité

Bac 2020 Avis mitigés des candidats sur la complexité de l'épreuve des Mathématiques

Publié par DK NEWS le 15-09-2020, 18h13 | 25
|

Les candidats à l'examen du Bac (session septembre 2020), répartis sur les centres de déroulement à Alger Est, ont émis des avis mitigés quant à la complexité de la composition des mathématiques, que certains élèves, notamment ceux inscrits en Maths ou en Gestion ont qualifié d'assez difficile voire imprévue, a-t-on constaté. Rencontrés par l'APS à l'issue de l'épreuve programmée dans la matinée de la deuxième journée de l'examen du Bac, les candidats dans les filières de Gestion économie et Sciences naturelles ont jugé les deux sujets au choix proposés cette année complexes, contrairement aux épreuves de la première journée.

Estimant que le premier sujet était plus abordable que le second, certains candidats au centre de déroulement Mohamed Bedjaoui 1 à Bab Ezzouar, se sont dit insatisfaits de leurs réponses, alors que d'autres ont dû quitter tôt les salles d'examen, aux environs de 10h30, car surpris de la méthode de travail exigée dans le deuxième sujet, ce qui explique leur choix du premier sujet sans hésitation aucune. Autant stressés que leurs enfants, certains parents ont, eux aussi, affich é leur crainte des résultats de cette discipline, essentielle pour ces deux filières (coefficient 5), a-t-on noté sur les lieux. En revanche, les candidats inscrits en Lettres et philosophie ou en Langues étrangères, venus passer l'épreuve des maths au lycée Rabah Bitat à El Mohammadia, se sont dit satisfaits notamment du premier sujet proposé, car il reprenait les leçons dispensées voire même révisées lors des deux premiers trimestres. Approché par l'APS, Oussama un candidat inscrit en Lettres et philosophie a indiqué avoir choisi le premier sujet qui était abordable, ajoutant que cette matière va l'aider à gonfler sa moyenne générale. Pour sa part, le directeur de l'Education d'Alger est, Habib Abidat a fat savoir que ses services n'ont soulevé aucune remarque exceptionnelle lors des deux premiers jours du BAC au niveau des 65 centres d'examen ayant accueilli 20.000 candidats et 6591 encadreurs. La même direction n'a pas relevé de dépassements concernant le protocole sanitaire relatif à la lutte contre la Covid-19 ou le pointage des encadreurs. Pour ce qui est de cas de triche, le responsable a affirmé qu'aucun cas n'a été enregistré. A rappeler que le nombre da candidats au Bac à Alger a atteint cette année 57.213 personnes, dont 37.245 scolarisés dans le public, 2070 dans le privé, 17 .898 candidats libres, dont 69 détenus, 41 candidats aux besoins spécifiques. En terme de genre, ils sont 32.905 garçons et 24.308 filles. 
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.