Actualité

Djerad : «la fermeture des écoles "pas à l'ordre du jour", contacts en cours pour l'acquisition du vaccin»

Publié par DK NEWS le 21-11-2020, 17h12 | 3
|

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé, samedi depuis Tipasa, que la fermeture des écoles en raison de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus "n'est pas à l'ordre du jour actuellement", relevant que des contacts sont en cours avec des laboratoires étrangers pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19.

"Dans l'éventualité où des cas positifs sont enregistrés dans les écoles, chaque cas sera traité séparément.

Toutefois, la fermeture des écoles n'est pas à l'ordre du jours actuellement", a précisé M. Djerad dans une déclaration à la presse, lors du coup d'envoi, à partir du barrage Boukerdane (Tipasa), de la campagne nationale de reboisement à l'occasion de la journée nationale de l'arbre, soulignant que "l'Etat s'acquitte de ses devoirs et continuera à le faire envers ses citoyens".

Toutes les décisions prises précédemment dans le cadre de la gestion de la crise de la covid-19 interviennent "après  consultation du comité scientifique, des spécialistes et des scientifiques algériens qui œuvrent selon une approche prati que, précise et objective, tant en Algérie qu'à l'étranger", a poursuivi le ministre, affirmant que "les décisions et les mesures sont prises graduellement et au moment opportun".

Il a appelé, en outre, à l'impératif "de respecter les avis des scientifiques, des médecins et des spécialistes, loin de tout débat byzantin", en évitant "toute précipitation dans la prise de décisions". "Y'a-t-il des systèmes dans le monde qui ont fermé leurs écoles", s'est-il interrogé.

Les statistiques "ne sont pas alarmantes pour aller jusqu'à la fermeture des écoles", a-t-il soutenu, réitérant son appel à la famille éducative, aux parents d'élèves et aux syndicats à l'impérative mobilisation pour le strict respect des mesures de prévention contre la covid-19.

Et d'ajouter: "à l'instar des autres pays du monde, nous sommes en pleine guerre et le respect strict du protocole de prévention est l'unique solution à même de faire face à la covid-19 et de juguler sa propagation".

M. Djerad a tenu à rappeler que "l’Algérie établissait actuellement des contacts avec plusieurs laboratoires pour acquérir le vaccin attendu contre le nouveau coronavirus", rappelant que "tous les scientifiques, les médecins et les compétences algériennes reconnues à l’échelle mondiale sont associés à ces négociations pour s'assurer que l’util isation de ce vaccin n’engendrera aucune complication" sur la santé.

"Toutes les instructions, orientations et recommandations préconisent la vigilance et la prudence avant l’utilisation d’un quelconque vaccin pour s’assurer de son innocuité et son efficacité", a-t-il rassuré.

Sur la hausse des cas de la Covid-19, après une nette baisse, le Premier ministre a affirmé que "l’Algérie, à l’instar de la première vague de la pandémie qu'elle a pu contenir, grâce à une approche scientifique rigoureuse, fera face à cette deuxième vague avec la même détermination".

"On peut dire que la situation est stable en Algérie par rapport aux taux enregistrés de par le monde", a-t-il ajouté, estimant qu'"il faut, en même temps, éviter tout relâchement et ne pas sous-estimer la gravité et la dangerosité de ce virus".

Après avoir salué le rôle de +l'armée blanche+ (staffs médical et paramédical) mobilisée depuis la propagation du nouveau coronavirus en Algérie, le Premier ministre a lancé un appel aux citoyens au strict respect des mesures préventives, à davantage de prudence et au sérieux», soulignant que le citoyen aujourd'hui "est tenu de prendre en considération cet appel".

Pour M. Djerad, la lutte contre la propagation du coronavirus "relève de la responsabilité commune de tout un chacun, en l’occurrenc e des pouvoirs publics, des citoyens et du corps médical".

Concernant les capacités du pays à faire face à cette situation sanitaire, le Premier ministre a rassuré que «l’Etat dispose de tous les moyens pour y faire face et réduire les cas de contamination comme il a déjà fait durant la première vague de la Covid-19".

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.