Société

Australie : Balles en caoutchouc pour disperser des anti-vaccins à Melbourne

Publié par DK NEWS le 21-09-2021, 15h39 | 3
|

 La police anti-émeute de Melbourne dans le Sud-Est de l'Australie a fait usage de gaz 
poivre et de balles en caoutchouc pour disperser une violente manifestation d'opposants 
à l'obligation de la vaccination anti-Covid pour les ouvriers de la construction alors que 
la plupart des chantiers ont été abruptement fermés dans la ville.  Au moins trois policiers ont été blessés et plus de 40 personnes interpellées, selon Shane Patton, chef de la police de l'Etat de Victoria, dont Melbourne est la capitale.
Quelque 500 policiers avaient été déployés.
Plusieurs journalistes ont été agressés. Plus d'un millier de manifestants en chaussures et vestes de chantier ont investi le centre de la deuxième plus grande ville australienne, lançant des fusées éclairantes, jetant des bouteilles et attaquant des voitures de police en scandant des slogans contre les vaccins et le confinement.
Des heures durant, les opposants à la vaccination obligatoire sur les chantiers ont fait face à la police sans tenir compte des appels lancés par haut-parleur à quitter les lieux.  Il s'agissait de la deuxième manifestation du genre en deux jours, après celle d'une centaine d'ouvriers des chantiers de construction lundi qui ont brisé des vitres dans le centre de Melbourne. Mi-septembre plus de 200 arrestations avaient été effectuées et des policiers blessés lors de violents affrontements avec des manifestants opposés au confinement.
Melbourne est placé en confinement strict depuis sept semaines pour tenter de juguler la progression rapide du variant Delta du coronavirus. Mais des foyers de contamination ont été identifiés sur des chantiers de construction où le respect des règles est plus laxiste, selon les autorités. Elles ont décidé mardi de fermer quasiment tous les chantiers de construction de la ville pour deux semaines, en raison du non respect des règles anti-Covid par les ouvriers y travaillant et après des manifestations de protestation contre de nouvelles règles plus strictes.
"Nous avons été clairs: si vous ne respectez pas les règles, nous n'hésitons pas à prendre des mesures", a affirmé Tim Pallas, ministre des Relations industrielles de l'Etat de Victoria, en annonçant la décision des autorités de fermer les chantiers.
"Nous avons averti l'industrie (du bâtiment) il y a une semaine, nous avons vu des comportements scandaleux sur les chantiers et dans les rues, et donc nous agissons de manière décisi ve et sans hésitation", a-t-il affirmé. La fermeture administrative des chantiers met des dizaines de milliers d'ouvriers au chômage technique. Des appels à manifester en tenue de travail avaient été lancés sur les réseaux sociaux où fleurissent les théories conspirationnistes anti-vaccins. Des manifestants qui brandissaient des drapeaux marqués "Trump", du nom de l'ex-président américain Donald Trump, ont brièvement occupé un pont sur l'une des principales artères de la ville. Le patron du syndicat local de la construction, John Setka, a vivement dénoncé le comportement des manifestants les plus violents.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.