Hi-Tech

EtatsUnis : Facebook suspend le développement d'une version d'Instagram pour les enfants

Publié par DK NEWS le 27-09-2021, 15h44 | 21
|

Facebook a annoncé lundi "mettre sur pause" son travail sur une version d'Instagram pour les moins de 13 ans, afin de répondre aux critiques émises avant même son lancement au nom de la santé mentale des enfants.   Le groupe souhaite prendre plus de temps "pour travailler avec les parents, les experts et les décideurs politiques afin de démontrer la valeur et la nécessité de ce service", explique le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, dans un billet sur le blog du réseau social, relayé par des médias. 
L'entreprise se dit toujours convaincue de l'intérêt de concevoir une version pour les plus jeunes, faisant valoir que "les enfants ont des téléphones de plus en plus jeunes, mentant sur leur âge et téléchargeant des applications destinées aux 13 ans ou plus". 
Mais elle dit préférer prendre le temps de s'expliquer face aux critiques appelant Facebook à abandonner le projet. 
Les procureurs généraux de 44 Etats avaient notamment adressé en mai une lettre au fondateur du groupe californien évoquant les recherches montrant une corrélation entre l'utilisation des réseaux sociaux et la "hau sse de la détresse psychologique et des comportements suicidaires au sein de la jeunesse". Ils y mentionnaient entre autres les torts causés par la comparaison permanente avec ses pairs, comme les troubles de l'alimentation (anorexie, boulimie), ainsi que les dangers du harcèlement en ligne par d'autres adolescents ou par des adultes criminels. Un collectif militant contre le marketing ciblant les enfants avait envoyé quelques semaines plus tôt une lettre à Mark Zuckerberg allant dans le même sens. La suspension de la mise en œuvre de l'"Instagram Kids" ne signifie pas que le groupe "reconnaît que le projet est une mauvaise idée", assure Facebook. 
L'idée est de construire une version pour les 10-12 ans qui soit différente de celle destinée aux plus âgés, sans pub, avec des contenus appropriés et requérant l'autorisation des parents. En attendant de reprendre le développement de la version pour les plus jeunes, le réseau social dit vouloir continuer à installer de nouveaux outils pour "permettre aux parents de superviser les comptes de leurs enfants" sur Instagram, théoriquement réservés aux plus de 13 ans. 

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.