Monde

Crise au mali : Le développement et la réunification comme solution (Président Tebboune)

Publié par DK NEWS le 11-10-2021, 14h47 | 15
|

La solution préconisée par l'Algérie à la crise au Mali passe par l'encouragement du développement et la réunification du nord avec le sud, a affirmé dimanche soir le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. 
"Pour l'Algérie, la solution au Mali passe par la réunification du nord avec le sud", a soutenu le Président Tebboune qui s'exprimait lors de sa rencontre périodique avec des représentants de la presse nationale, réitérant le "rejet catégorique de la sécession du Mali, de son peuple ou de son territoire". 
"Nous plaidons pour un Mali unifié conformément à l'Accord d'Alger (...). 
Nous sommes disposés à assumer un rôle dans ce cadre", a ajouté le Chef de l'Etat. 
L'Algérie et le Mali entretiennent une relation de fraternité et pas de tutorat, a précisé le Président Tebboune, ajoutant que l'Algérie n'exerce de tutorat sur aucun pays et ne l'accepte pas. 
L'Algérie traite avec les pays de la région Sahel dans le cadre du respect mutuel, a déclaré le Chef de l'Etat, soulignant que l'indépendance des pays Sahel "n'est pas fictive". 
"Nous souhaitons voir les pays du Sahel développer leurs économies et résoudre leurs problèmes liés à la santé et à l'éducation, l'Algérie est ainsi disposée à y apporter sa contribution", a-t-il dit, affirmant par la même que "nous sommes prêts à assister le peuple malien que nous considérons comme peuple frère, tout comme le peuple nigérien, avant d'être voisin". 
A ce propos, le chef de l'Etat a fait part de l'engagement de l'Algérie à aider le Mali dans sa démarche de développement, rappelant qu'il avait déjà eu à exprimer cet engagement à Kidal à travers, entre autres, la réalisation d'une école et d'un dispensaire ou encore le forage des puits destinés à l'alimentation en eau potable. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.