Monde

Guinée-Bissau : Le gouvernement dément l'existence de préparatifs d'un putsch

Publié par DK NEWS le 16-10-2021, 14h44 | 26
|

Le gouvernement de Guinée-Bissau a démenti vendredi l'existence de préparatifs en vue d'un putsch, dans ce pays ouest-africain familier des coups de force. 

Le chef d'état-major des armées, le général Biagué Na Ntan, avait déclaré jeudi que l'armée avait identifié "un groupe de militaires (...) qui est en train de mobiliser des soldats en achetant leur conscience contre des billets de banque afin de subvertir l'ordre constitutionnel établi". 
Le porte-parole du gouvernement et ministre du Tourisme Fernando Vaz a démenti que le chef d'état-major ait ainsi évoqué les préparatifs d'un putsch. 
"Nous voulons informer l'opinion nationale et internationale que le chef d'état-major n'a déjoué aucune mobilisation pour une tentative de coup d'Etat en préparation. 
Nous démentons catégoriquement cette information", a-t-il dit devant la presse. 
Il a déclaré que les propos de l'officier avaient été tirés de leur contexte et que celui-ci avait au contraire voulu exhorter les jeunes soldats à se tenir à l'écart de tels coups de force. 
Les propos du général Biagué Na Ntan étaient tenus le jour où le président Umaro Sis soco Embalo s'envolait pour une visite en France. 
"Quelques mois après l'élection du président Sissoco Embalo, la Guinée-Bissau a retrouvé un chemin vers la stabilité politique et conduit ses réformes", a dit le président français Emmanuel Macron lors d'une déclaration conjointe devant la presse vendredi. 
"Je peux vous assurer que la Guinée-Bissau a retrouvé la voie" après de "longues années d'instabilité", a dit M. Embalo. 
La Guinée-Bissau est une ancienne colonie portugaise devenue indépendante en 1974 après une longue guerre de libération, menée par le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC) fondé par Amilcar Cabral, assassiné en 1973. 
Depuis son indépendance, le pays a connu une multitude de putsch et de tentatives de coup d'Etat. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.