Hi-Tech

Climat : Faire confiance à la technologie (PM australien)

Publié par DK NEWS le 02-11-2021, 16h05 | 2
|

Le Premier ministre australien Scott Morrison, très critiqué pour la faiblesse des 
engagements climatiques de son pays, premier exportateur mondial de charbon, a défendu lundi la technologie comme principal moyen de lutter contre la crise climatique.  "Le défi de combattre le changement climatique sera relevé de la même façon" que celui du Covid-19, a déclaré M. Morrison lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement à la conférence climat cruciale COP26 de Glasgow. "Il sera relevé principalement par ceux qui ne sont pas dans cette pièce," a-t-il lancé comme en défi aux tenants de la diplomatie du climat, qui critiquent la faiblesse des engagement australiens. "Ce seront nos scientifiques, nos ingénieurs, nos industriels et nos financiers qui chemineront sur le chemin menant à la neutralité carbone.   Et c'est à nous, comme dirigeants (politiques) de les soutenir". "La technologie fournira les réponses pour une économie décarbonée (...) et d'une manière qui ne privera pas nos concitoyens, surtout dans les pays en développement, de leurs moyens de subsistance ou de la chance d'améliorer leurs conditions de vie". Le Premier ministre australien n'est pas seul à afficher cette confiance dans la technologie pour résoudre la crise climatique, mais de nombreux défenseurs de l'environnement arguent qu'elle ne doit pas empêcher de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Sur ce thème, M. Morrison a vivement défendu les engagements de son pays, dont la nouvelle "contribution nationale" sur les réductions d'émissions a été critiquée, assurant que l'Australie avait déjà fait "bien plus que nos engagements (aux termes de l'accord) de Paris".

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.