Société

Oran : Renflouage d’un filet fantôme long de 200 mètres

Publié par DK NEWS le 23-01-2022, 15h33 | 82
|

Une équipe de plongeurs de l’association écologique marine oranaise « Barbarous » ont réussi, vendredi, à renflouer un filet fantôme long de 200 mètres, coincé dans les fonds marins de Cap Blanc, a-t-on appris, dimanche, de cette association.

Les filets fantômes représentent un danger pour les écosystèmes marins puisqu’ils continuent à piéger les poissons de manière indéfinie, tout en étouffant la flore marine lorsqu’ils atterrissent dans le fond, explique le SG de l’association « Barbarous » Amine Chakouri.

Cette opération a mobilisé 10 plongeurs, huit dans le fond et deux pour sécuriser la surface ainsi que deux embarcations, a-t-il fait savoir, ajoutant que le filet se trouvait à une profondeur de 30 mètres et son renflouage a nécessité plusieurs heures de plongée.

L’association « Barbarous » est engagée depuis des années dans le renflouage des filets fantômes, qu’elle considère comme "extrêmement néfastes" sur la biodiversité marine.

Elle a réussi à récupérer des dizaines de filets qui détruisaient la faune et la flore marine sur les côtes oranaises, rappelle-t-on.

En 2021, elle a effectué plusieurs missions aux «Iles Habibas», «l’Ile Plane» et «Cap Blanc», des zones très poissonneuses.

Ces opérations ont permis de récupérer une dizaine de filets de pas moins de 2.5 km, à des profondeurs allant de 10 à 30 mètres, précise-t-on de même source.

Les plongeurs de l’association ont par ailleurs repéré une trentaine d’autres filets dans différents endroits mais les moyens dont ils disposent ne leur permettent pas de les renflouer tous. "Certains filets se trouvent dans des profondeurs dépassant les 40 mètres.

Ce qui demande des moyens humains et matériels spécifiques : des plongées techniques avec des mélanges de gaz et des équipements adaptés", souligne le même responsable.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.