Culture

Loisirs : Le projet artistique "La charrette magique" fait le bonheur de milliers d'enfants de Tlemcen

Publié par DK NEWS le 23-01-2022, 15h43 | 5
|

Le projet artistique "La charrette magique", lancé en 2014, fait toujours le bonheur des enfants de la wilaya de Tlemcen et d’autres régions du pays, notamment ceux des zones d’ombre et enclavées.

Ce projet artistique a été initié par de jeunes comédiens de la cité des Zianides dont certains, à l’exemple de Karim Hamzaoui et Amine Kenadil, ont déjà campé des rôles dans des pièces théâtrales montées lors de la manifestation " Tlemcen 2011, capitale de la culture islamique" ou dans des films historiques tels que "le colonel Lotfi".

Sillonnant les 53 communes de la wilaya de Tlemcen, les animateurs du projet proposent aux enfants des villes et villages des spectacles de clowns, des tours de magie, des chansonnettes et des jeux éducatifs concoctés pour distraire les enfants contraints à se confiner chez eux en cette période de pandémie, explique Amine Kenadil, un des fondateurs de "La charrette magique".

"Nous avons obtenu les autorisations d’aller animer les quartiers et cités de Tlemcen ainsi que les villages afin d’apporter un peu de bonheur et de gaieté aussi bien aux petits qu’ aux adultes", a précisé le même animateur ajoutant que durant l’année 2021 plus de cent spectacles ont été organisés au jeune public.

Moyennant des prix symboliques, de milliers d’enfants ont pu apprécier, pour la première pour certains d’entre eux, les prestations d’un clown, les tours d’un magicien ou encore l’adresse et l’habilité d’un jongleur.

"Certains de notre public n’ont jamais assisté à de pareils spectacles qui ont marqué leur imagination", souligne Amine Kenadil.

"Par ce projet artistique original qui va à l’encontre du public et sort des espaces de spectacles classiques, nous visions non seulement à animer et à combler un vide culturel mais aussi à contribuer à l’éducation du jeune public par le biais de nos programmes distractifs et œuvrer à fidéliser le public au 4ème art", a-t-il ajouté.

"Le projet de "la charrette magique" est unique en son genre à Tlemcen. Il s’intègre parfaitement dans une stratégie visant à développer l’économie culturelle.

Ce projet, initié par des artistes âgés entre 20 et 40ans, constitue une source de revenus pour ces animateurs dont le seul rêve est de réussir à vivre de leur art et de pouvoir contribuer au développement artistique à Tlemcen et ailleurs ", souligne avec fierté Amine Kenadil.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.