Culture

Le Portugal, la Syrie et l'Algérie au 9e Festivalgérie : Une belle synergie en hommage à Saloua

Publié par DK News le 23-12-2014, 17h11 | 91
|

«Celina Da Piedade Quartet» du Portugal, «Chouyoukh Salatin Al Tarab» de Syrie et les cantatrices algériennes Nardjess, Imène Sahir et Nesrine Ghenim, ont animé lundi soir à Alger dans une belle synergie l’hommage rendu par le 9e Festivalgérie à Saloua, icône de la chanson algérienne.

Le 9e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes qui a élu domicile à la salle Ibn Zeïdoun de l’Office Riadh El Feth depuis son ouverture, samedi 20 décembre, a honoré la grande chanteuse algérienne Saloua dans une ambiance euphorique.

Le public, venu nombreux participer à ce bel hommage, a pu apprécier d’abord la prestation de «Celina Da Piedade Quartet» qui a présenté un programme suscitant l’intérêt au vu des pièces présentées dans le «Canté Alentejano» (chant d'Alentejo), genre musical du Sud du Portugal, avec des instruments anciens.

Accompagnée par Antonio Bexigo à la cavaquinho (petite guitare), Alex Caspar à la basse et à la serrote musicale (espèce de tôle en forme de scie, qui, excitée par un archet, produit des sonorités mélodieuses aiguës) et Felipa à l’adufe (percussion de forme carré), Celina, à l’accordéon,   embarqué le public dans une belle randonnée aux couleurs traditionnelles.

Les pièces interprétées par la troupe, dont c’est la première venue en Algérie, chantant la nature et mêlant le bonheur à la mélancolie, les joies de l’amour à la tristesse, le sourire aux larmes, entretiennent une dualité permanente qui illustre les contradictions de la vie.

Les chansons, Boa Palaura, Pombinha Branca, Erua Cidreira, Andorinha, O Canté Das Eruas, Roubei Te Um Beijo, Toada, Calimero E A Pera Verde, Rebola A Bola, Acordeao Do Sa et Macela, ont constitué le répertoire présenté par la formation portugaise.

La troupe syrienne d’Alep (Nord-Ouest de la Syrie) «Chouyoukh Salatin Al Tarab»,  très applaudie par le public, a ensuite embarqué l’assistance dans une belle randonnée aux parfums d’Orient, interprétant des «Mouwachahat» (genre de musique arabe au rythme lent), dans des «maqqamet» (modes orientaux) variés.

Composée d’une dizaine de musiciens dirigés par  Bachir Ahmed Bij, la troupe syrienne,  dont l’objectif est d’éterniser l’£uvre des grands maîtres qui ont contribué à la sauvegarde de l’héritage musical arabe, a entonné  entre autres et outre les qacida, Moual, Qoudoud et la chansonette «Ibâatli Jaweb» (envoie û moi une réponse), les mouwachahet, «Ya Morro Ojban» dans le maqqam kourd, «Bahdjet Er’Rouh» et «Ya Dhel Qaouam».

Saloua : une carrière fulgurante au service de la chanson algérienne

Nardjess, une autre grande dame de la chanson Hawzi et les jeunes cantatrices Imène Sahir et Nesrine Ghenim ont animé la troisième partie de la soirée consacrée aux chansons hawzi reprises par Saloua et qui constituent un des volets de sa brillante carrière.

Née à Bouzeréah (Alger), Saloua, Lemitti Fatouma de son vrai nom, très jeune déjà, participait à des émissions infantiles avant d’enregistrer ses deux premiers titres écrits par Mohamed El Djamoussi et Kekeno Depaze, suivis en 1960, d’une troisième chanson écrite par El Hadj El Habib Hachelef et composée par Amraoui Missoum .

Après un franc succès rencontré suite à ces premiers enregistrements, Saloua (pseudonyme que lui a donné Mohamed Tahar Foudhala) se consacre définitivement à sa passion et part représenter l’Algérie en 1963 dans des tournées et semaines culturelles qui la mèneront  dans plusieurs capitales du monde.

En 1966, elle obtient l’Oscar du premier Festival de la chanson algérienne composée par Mahboub Safar Bati. Aidée dans ses choix de carrière par le chef d’orchestre Boudjemia Merzak (1932-1985) et Fadila Dziria ( 1917-1970), elle oriente sa vie artistique vers la chanson classique algérienne.
Plus de 300 titres, chantés par Saloua sur des textes de grands poètes du XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, à l’instar de Masmoudi, Mohamed et Boumediène Bensahla, Mohamed Ben M’Sayeb et Benammar  sont conservés à la Radio algérienne.

Saloua a collaboré avec plusieurs poètes, paroliers et compositeurs algériens et étrangers. Elle reçoit la Couronne  d’Or en 2006 lors du 21e Festival international de Timgad. Le 9e Festivalgérie se poursuit jusqu'au 29 décembre et accueillera mardi l'Asoociation «La Slam» de Tlemcen, la troupe «Al'Rachidia» de Kelibia (Tunisie) et la chanteuse algérienne Lamia Madini.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.