Actualité

ANR : Sahli appelle à présever la stabilité du pays et à renforcer la cohésion sociale

Publié par Dknews le 28-02-2015, 20h14 | 98
|

Le Secrétaire général du parti de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli a appelé, samedi à Alger, à préserver la stabilité et la sécurité du pays à travers le renforcement de la cohésion sociale.

Dans son allocution lors de la séance de clôture de la conférence nationale des chefs de bureaux de wilayas du parti, M. Sahli a souligné que «l'intérêt du pays doit primer sur celui des partis, contrairement aux pratiques de certaines parties de l'opposition qui ont tenté d'embraser la rue le 24 février dernier».

M. Sahli a salué le contenu du message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika à l'occasion de la célébration du double anniversaire du 24 février «notamment en ce qui concerne l'accélération du rythme des réformes politiques».

«L'ANR a, à maintes reprises, souligné la nécessité de parachever et d'approfondir les réformes politiques à travers un amendement constitutionnel consensuel qui renforce les libertés et la démocratie et auquel prendront part toutes les franges de la société de façon à conforter la cohésion sociale», a-t-il ajouté.

Le parti s'est, par ailleurs, félicité de l'initiative du consensus national du Front des forces socialistes (FFS), a-t-il précisé indiquant que l'accent avait été mis sur certains principes référentiels pour faire aboutir cette initiative.

Ces principes consistent à ce que la déclaration du 1er novembre soit le cadre référentiel de l'initiative, à ne pas remettre en cause la légalité des institutions élues et à ce qu'elles soient complémentaires aux objectifs des précédentes initiatives dont les réformes politiques et le projet de révision de la Constitution».

Par ailleurs, M Sahli a émis les réserves de son parti à l'égard de plusieurs points inclus dans le rapport d'Amnesty international sur la situation des droits de l'Homme en Algérie.

Il a, dans ce sens, souligné la nécessité de soumettre le contrôle des droits de l'Homme en Algérie à des organisations nationales dont la Commission nationale consultative de protection et de promotion des droits de l'Homme et la Ligue des droits de l'Homme, en leur accordant «les moyens nécessaires qui leur permettent d'établir une évaluation objective».

L'année 2015 sera celle du «parachèvement des structures des formations politiques en prévision des prochaines échéances», a conclu M. Sahli.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.