Actualité

Le SG du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales à Sétif : Coup d'envoi d'une session de formation pour les présidents des 48 APW du pays

Publié par De Sétif : Azzedine Tiouri le 23-03-2015, 19h04 | 47
|

Poursuivant le cycle de formation à l'attention des élus locaux, le secrétaire général du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Ahmed Adli a présidé, hier, à Sétif, la cérémonie du coup d'envoi pour une nouvelle session de trois jours, du 23 au 25 mars, touchant cette fois-ci, les présidents des 48 APW du pays. C'est ainsi qu'après les secrétaires généraux et les maires, c'est au tour des présidents des APW de se réunir, pour la première fois depuis l'indépendance du pays, pour une session de formation.

Au cours de ces trois jours, les élus des wilayas suivront des communications et des conférences dans la grande salle de délibérations de la wilaya de Sétif animées et encadrées par des professeurs, des spécialistes et des cadres des différents ministères du gouvernement, suivies de débats. En un mot, ils passeront en revue et plus en détails des questions relatives à la gestion, à l'économie, à la bonne gouvernance, aux finances qui leur permettront de mieux cerner à l'avenir la direction des affaires d'une wilaya sur tous les plans de la vie active quotidienne.

Après les interventions du wali, M. Mohamed Bouderbali et le président de l'APW de la wilaya hôte, M. Fateh Kerouani, qui ont tour à tour mis en exergue l'importance et le rôle d'une telle rencontre inédite à ce jour,  le chef de l'exécutif de la wilaya a rappelé que Sétif a eu l'honneur d'abriter déjà dans le passé, cinq sessions de formation des cadres de l'Etat et des élus locaux, soit plus de 589 participants, dont 374 présidents d'APC et 265 secrétaires généraux de mairies, venus des wilayas environnantes.

Dans son discours, M. Ahmed Adli, a tenu à souligner que «Cette session intervient à un moment important où l'Etat algérien a instauré une administration transparente bâti sur un service public moderne de qualité, libérée de toutes les contraintes bureaucratiques au service du citoyen quelle que soit son rang social où qu'il se trouve dans le pays. Ce qui est considéré comme l'un des grands défis relevé par le gouvernement pour la modernisation et l'amélioration des services de l'administration en application des instructions du Président de la République».

Et de poursuivre : «A partir de ces défis, le ministère de l'Intérieur et des collectivités locales a tracé un programme axé essentiellement sur la modernisation de l'administration et l'amélioration du service public afin de mettre fin à la bureaucratie pour encourager le développement local et l'ancrage de la démocratie collective locale».

Après avoir évoqué le rapprochement de l'administration des citoyens et la lutte de toutes les formes bureaucratiques par la création d'un registre national électronique de l'état civil, l'annulation et l'allègement de certains documents administratifs, le prolongement de durée de validité du passeport et de l'extrait de naissance à une dizaine d'années, l'orateur rappellera l'annulation de l'opération d'authentification des documents par la mairie et la création des centres d'écoute pour entendre les préoccupations et relever les plaintes des citoyens.            

«Toutes ces décisions et réalisations, indiquera le secrétaire général du ministère de l'Intérieur, ont contribué d'une manière efficace à réduire les peines et les souffrances quotidiennes du citoyen. Dans un proche avenir, ces réalisations seront renforcées par celui du projet de la carte d'identité nationale biométrique. Des instructions fermes ont été données pour humaniser l'accueil des citoyens avec des structures adéquates».

«L'amélioration des conditions de vie  des citoyens, dira-t-il, nous pousse à améliorer le développement local pour réaliser les nécessités  d'une vie décente quotidienne dans différents domaines tels que l'urbanisation, le réseau routier, l'alimentation en eau potable, l'assainissement, l'électrification, le gaz naturel, etc. Le côté quantitatif ne suffit plus, il faut s'atteler maintenant et veiller tous ensemble à améliorer le coté qualitatif pour tous les projets dans les délais impartis. Il faut veiller aussi sur la répartition équitable des besoins financiers entre toutes les communes. Nous veillerons à améliorer les voies de distribution et le renforcement de la solidarité entre les communes. Pour ce qui est des programmes et des réalisations pris en charge par le fonds de solidarité, nous avons débloqué pour cette année une enveloppe financière de 100 milliards de dinars réservés pour les demandes prioritaires des citoyens pour le développement local».

Evoquant les ressources humaines, l'hôte de Sétif n'a pas manqué de faire le lien entre «le développement local, la modernisation et la gestion locale nécessitant la formation des hommes et des gestionnaires à tous les niveaux.» La ressource humaine, note-t-il, est «l'investissement sûr et durable. Il ne peut se faire que grâce à une formation dans tous les sens du terme. Ce qui nous a poussés à élaborer un vaste programme de formation au bénéfice de tous les fonctionnaires du ministère sur les plans central et local.

C'est ainsi que nous avons pu former l'an dernier plus de 18 000 fonctionnaires sur les plans central et local, dont des élus locaux. La formation des présidents des assemblées populaires de wilaya est devenu d'une importance incontournable pour une meilleure gouvernance dans tous les domaines  pour l'intérêt de la nation et du citoyen». Le SG du ministère de l'Intérieur a par la suite visité le centre d'écoute installé à la wilaya de Sétif.

Depuis sa création, le 31 décembre 2014 au 19 mars dernier, cette structure a reçu 2 785 appels téléphoniques et réglé 339 affaires. Au niveau de l'Opow du complexe du 8-Mai-1945, M. Adli a donné le coup d'envoi officiel du championnat régional de la police de judo et karaté Do qui a vu la participation de 118 athlètes venus de 15 wilayas de l'Est. La délégation s'est, par la suite, rendue à la cité d'El Bez où elle a visité l'antenne administrative communale.

Dans l'après-midi, toujours accompagné du wali, l'hôte de Sétif s'est rendu dans les communes de Tachouda et d'El Eulma pour, respectivement, visiter le siège de l'APC et les services techniques, l'état civil, une antenne administrative, le site du projet d'un siège de sûreté de daïra et le stade de proximité.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.