Forum

La présidente du Croissant-rouge algérien (C-RA), Mme Saïda Benhabylès, invitée hier du forum de dk news : La solidarité légendaire du peuple Algérien

Publié par DK News le 15-06-2015, 19h30 | 160
|

Une demande d'une aide alimentaire pour pouvoir faire tranquillement le Ramadhan car les revenus sont insuffisants ou parfois même inexistants, passe en seconde position pour les demandeurs devant les questions de sécurité.

La priorité, disent-ils, est celle d'empêcher le pays de sombrer dans le chaos qui nous guette à l'exemple de la Libye ou de la Syrie ou même de l'Irak. L'Algérie fournit bien des efforts en œuvrant à la création d'un espace de voisinage stable et sécurisé et surtout à éviter de se créer des ennemis.

Mme Benhabylès a été hier l'invitée du forum de DK News pour une conférence portant sur les actions de solidarité du C-RA.  Répondant à une question relative à l'actualité régionale, Mme la présidente du C-RA a exprimé ses propres convictions pour converger avec l'appel du président de la république à constituer un front intérieur. Elle ne manque pas de dire que la situation à nos frontières est assez dangereuse pour toute la région et qu'il y en a encore de ceux qui voudraient toujours que l'Algérie subisse les effets d'un printemps arabe. Y a-t-il eu un seul printemps arabe en faveur des peuples ? En faveur de la démocratie ?

En revenant sur le thème de la conférence, Mme la présidente  rappelle d'abord que le C-RA ne dispose pas d'un budget, mais s'appuie sur la solidarité légendaire du peuple algérien. Répondant à une question sur le couffin, elle dit préférer la remise d'un chèque équivalent pour permettre au chef de famille d'aller dignement acheter ce dont le ménage a besoin.

La chaine pour le couffin est perçue comme dégradante comme elle préfère la discrétion plutôt que le spectacle filmé de la remise du couffin. Le Croissant-Rouge algérien reçoit de l'argent et distribue de l'argent, et quand il reçoit des biens, il distribue des biens. Pour le moment, le C-RA ne dispose pas de grandes aires de stockage, frigorifiées encore moins. Cependant, il y a en construction, un hangar frigorifié de 5 000 mètres carrés à Rouiba.

  Les familles qui ont besoin d'une aide sont recensées au niveau de la commune avec l'aide des imams et même des forces de sécurité et la sélection s'effectue à ce niveau comme l'est la distribution. Concernant le volet des réfugiés pour cause de sécurité en danger au Mali, en Syrie,  Mme Benhabylès rappelle que ces réfugiés sont bien reçus, traités avec dignité et hébergés dans des centres appropriés.

Ils ne sont pas en prison comme le sont les réfugiés qui ont rejoint l'Europe.
Concernant les familles syriennes, l'Etat s'est même engagé à scolariser leurs enfants. Une attestation des parents sur l'honneur portant sur le niveau de scolarité pour les inscrire au palier correspondant dans le système éducatif suffit.

Par Said Abjaoui


Saïda Benhabylès : « Toutes nos initiatives entrent dans le cadre de la sécurisation du peuple algérien »

La présidente du Croissant rouge algérien a apporté ses convictions sociales, ses certitudes politiques et son expérience de militante engagée sur le front intérieur et international.

Solidarité « Ramadhan »

La démarche du CRA est de «consulter les responsables locaux, l’imam, l’agent des services sociaux, le représentant de la loi et de l’ordre qui connaissent parfaitement les personnes en difficulté, les familles en détresse, les pauvres. »

La liste arrêtée est de « ce fait la plus proche de la réalité et bénéficie de la caution de personnes désintéressées», car selon, Saïda Benhabyles «quelqu’un qui refuse un travail dans l’agriculture ou dans le bâtiment où l’on manque de bras et de main d’œuvre n’entre pas dans la catégorie des nécessiteux. »

Mme Benhabylès est totalement opposée au « panier de ramadhan » qui est une manifestation dévoyée de la solidarité, un sujet pour les médias qui foulent au pied la dignité des bénéficiaires. » Aussi,  préfère-t-elle la remise de la somme arrêtée dans les formes les plus compatibles avec le respect des gens.

Reprendre le contrôle de l’espace public

La présidente du C-RA a annoncé le lancement de 4  opérations, à Alger, Annaba, Oran, Ouargla dans le but de recueillir de la bouche des personnes qui « occupent la rue », femmes, jeunes filles, garçons en bas âge, handicapés, drogués, victimes de violences : «  Le C-RA a réussi à réunir les institutions concernées par la santé, la solidarité, la sécurité publique, le travail , le logement pour résoudre le problème.

L’enquête préalable est une démarche qui évite la démagogie et l’oubli des engagements pris : une équipe regroupant les institutions concernées et les SMA seront à pied d‘œuvre sous peu. »

Migrants

L’Algérie accueille les migrants des régions sub sahariennes et d’autres pays comme les syriens. Mme Benhabyles rappelle avec force qu’aucun migrant n’a été blessé dans sa dignité de personne ou dans sa fierté de citoyen d’une nation qui traverse des moments difficiles : «  Ils sont logés, nourris, soignés, libres de se déplacer. Aucun pays au monde n’assure de tels droits aux migrants qui arrivent sur son sol ».

Cliniques mobiles

« Dans le cadre de leur partenariat, Ooredoo et le Croissant Rouge Algérien (CRA) organisent une cérémonie officielle de réception des cliniques médicales mobiles, destinées à assurer l’accès aux soins aux populations des zones enclavées » annonce Saïda Benhabyles.
 «Cévital et 2 autres entreprises s’engagent dans le même sens » précise-t-elle.

Le CRA analyse la situation géostratégique

Le lien entre la mission du CRA, moyen complémentaire de certaines réalisations de l’Etat en cas de catastrophes naturelles, d’événements soudains et graves relève de « la sécurité au sens large. »

La sécurité au sens large a été illustrée par la résistance des Algériens « à l’instrumentalisation de la religion à des fins politiques », à leur solidarité durant les atteintes aux institutions à travers les femmes et les hommes qui les représentent et les font exister : «La famille, l’école, la presse, la justice, la loi et l’ordre, la sécurité, les entreprises, la stabilité de l’Etat ont été attaqués avec violence par la terreur qui a tué des centaines de milliers d’Algériens sans que la «  communauté internationale » s’émeuve.

«C’est seulement après le 11 septembre 2001 que l’Occident a « pris la mesure du danger. Ce qui signifie qu’auparavant, il pouvait s’accommoder de l’installation d’un régime théocratique terroriste » rappelle Saïda Benhabyles.

En tant que militante internationale pour la Palestine, la RAD et l’Irak, la présidente du C-RA a côtoyé des personnalités éminentes comme Ramsay Clark et Claude Cheysson qui  étaient opposés à la politique «  pétrole contre nourriture » imposée au peuple irakien.

Piège

Elle soutient que le monde arabe et musulman est tombé dans le piège tendu par les stratèges israéliens : «  Depuis 1982, Israël poursuit la politique de démembrement du monde arabe. Il a déjà obtenu la séparation du Soudan en deux états. Son objectif de «libanisation »  de la Syrie est en cours…Toutes les alertes lancées à l’époque n’ont rencontré que scepticisme.

Aujourd’hui, la menace est à nos frontières, des tentatives ont été initiées en Algérie même, comme à Tiguentourine. »
Elle enfonce le clou en rappelant aux manifestants de mars 2013, qui ont brandi des affiches demandant l’«inquissam » qu’ils avaient été manipulés par les ennemis de l’Algérie «qui convoitent ses richesses. » Il leur a été démontré « que les tireurs de ficelles sont à Genève et en Europe, les mêmes qui ont produit le «  qui tue qui ».

Diplomatie contre l’intervention étrangère

Soutenant la position de l’Algérie sur le mode de règlement des différends entre les nations ou entre des forces nationales, elle stigmatise les agissements des prétendus « démocrates » qui ont facilité l’intervention étrangère dans des pays arabes comme la Libye, qu’elle connaît bien pour y avoir mené des enquêtes internationales. Saïda Benhabylès est catégorique : « l’Otan est-il un instrument de la démocratie ? Absolument pas ! »

Approfondir la démocratie

Mme Benhabylès s’interroge : «Comment approfondir la démocratie sans affaiblir les capacités de défense du pays ? » Elle rappelle que le «  chaos organisé durant ce soi-disant printemps arabe a dévoyé les luttes et les espoirs des peuples, défait des Etats. Je regrette que les peuples arabes soient tombés dans le piège tendu. »

« La situation est plus grave que durant les années 90. Oui ! Il y a le chômage ! La Hogra ! Il y a, il y a …Il y a aussi des acquis. Même les divergences qui s’expriment sont un signe de bonne santé » ponctue la conférencière. « Il n’y a palus de triangle de la mort ; la réconciliation nationale a donné ses fruits quoi que l’on dise » souligne-t-elle.

Ayant salué l’ANP, elle soutient le principe de consolider le front intérieur : « Un bouclier sûr contre toutes les menaces. » Tout citoyen est ainsi en situation de réfléchir à la situation en possession d’outils d’analyse.

Par O.Larbi


La cérémonie aura lieu aujourd’hui au siège de l’opérateur : Ooredoo offre 3 cliniques mobiles au C-RA

 

L’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo, procédera aujourd’hui, à la remise de 3 cliniques mobiles au profit du Croissant-Rouge algérien. Ces cliniques sillonneront les zones enclavées dans les wilayas d’Adrar, Tamanrasset et Illizi.

La cérémonie officielle aura lieu au siège d’Ooredoo sis à Ouled Fayet, Alger. D’après Mme Benhabylès, cette opération symbolise la solidarité et l’entraide sociale.
Le don émane d’une entreprise étrangère tandis que le personnel médical et l’entretien des véhicules sera assuré par les pouvoirs publics.


Réfugiés syriens en Algérie : « Ils sont nos invités et non des prisonniers »  

Abordant la situation des réfugiés syriens en Algérie, la présidente du C-RA a souligné qu’un centre d’accueil disposant de toutes les commodités a été mis à leur disposition au niveau de Sidi Fredj.
«Contrairement à l’Europe, les réfugiés syriens ou africains ne sont pas enfermés dans les centres d’accueil mais ils sont libres de leurs mouvements.

Les familles syriennes peuvent inscrire leurs enfants à l’école avec une simple déclaration sur l’honneur attestant de leur niveau scolarité», a souligné Mme Benhabylès.   


Le geste noble du fce : Le C-RA disposera bientôt d’un entrepôt de 5000m2 à Rouïba

La présidente du Croissant-Rouge algérien a procédé dernièrement à la signature d’une convention avec le Forum des chefs d’entreprises (FCE), portant sur la construction d’un dépôt au niveau de la ville de Rouiba. Le terrain de 5 000 m2 a été concédé par les services de la wilaya d’Alger.

Ledit entrepôt sera équipé de chambres froides, de caméras de surveillance et d’un système de gestion informatisé pour assurer une traçabilité et une transparence des opérations de solidarité.
Par R.R.      

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.