Forum

Le directeur général délégué de la compagnie Atlas Atlantique Airlines (3A), M. Jean-Louis Clauzier, invité du Forum de DK News : La «3A», une nouvelle compagnie dans le ciel algérien

Publié par Said Abjaoui, O. Larbi le 20-12-2015, 17h01 | 1332
|

Le ciel algérien s'est enrichi d'une nouvelle compagnie aérienne. Son appellation est compagnie Atlas Atlantique Airlines. Elle est de droit français. Serait-elle viable dans sa destination algérienne ? Pour nous en parler, et surtout répondre aux questions de la presse, le forum de DK NEWS a invité hier M. Jeans-Louis Clauzier, directeur général délégué de cette compagnie.

Toute nouvelle compagnie ? Elle est nouvelle dans sa destination algérienne. Elle a posé ses roues en Algérie depuis trois jours seulement, soit le 17 décembre de l'année en cours 2015. Elle a atterri  sur les aérodromes d'Oran, de Tlemcen et de Sétif.

Des perspectives heureuses sur les lignes Paris-Alger l'espace aérien algérien et autres aéroports en Algérie ? Si cette compagnie est toute nouvelle dans sa destination algérienne, en réalité elle cumule 25 années d'expérience sur les vols régionaux. Elle a choisi la destination « Algérie », dans le cadre de son déploiement vers les vols internationaux. Il lui est apparu qu'il est possible de bien « travailler » sur les lignes Algérie. Des ambitions d'expansion et de concurrence ? Plutôt de complémentarité avec les autres compagnies. Comme ambition, rendre plutôt service car à des moments de l'année il y a un grand flux de passagers dans les deux sens entre Paris et l'Algérie. Bien sûr, toute entreprise investit un créneau rentable à tout le moins dépasser le seuil de rentabilité. Un contrat de partenariat est signé avec la compagnie Air Algérie. L'espace aérien algérien n'est pas saturé, le potentiel voyageurs est important et donc il faudrait augmenter l'offre. La demande est importante, surtout aux moments des fêtes et des vacances.

Le flux de voyages est caractérisé particulièrement par les visites familiales, les visites des étudiants.

La compagnie pense qu'il est possible de « travailler » avec ces catégories de populations. La compagnie va bien sûr axer son effort de concurrence sur les prix et les services. Cette concurrence vise à conquérir une partie de la demande compte tenu de sa dimension de petite compagnie, soit deux avions Airbus qui répondent à toutes les exigences de sécurité et de service. Elle a un contrat avec une grande entreprise dans le domaine de l'entretien.

En terme de croissance en capacité de transport, l'ambition affichée pour le court terme est d'acquérir un troisième avion, un Airbus surtout. Le prix des billets de voyage sur la destination Algérie est compris actuellement dans la fourchette de 160 à 180 Euros. Les tarifs évoluent aux périodes de pointe, les vacances par exemple.

A partir de Paris, les vols s'effectuent à partir et en direction de Paris Vatry, situé à 150 KM à l'est de Paris. Des dessertes sur Paris et ailleurs sont faites régulièrement par des navettes démarrant de Paris Vatry.

Said Abjaoui


«Les atouts de la Triple A»

Le directeur général délégué de la compagnie Atlas Atlantique Airlines (3A), M. Jean-Louis Clauzier, accompagné du directeur technique de la compagnie, M. André Besseau, ainsi que M. Chouak, étaient les invités du Forum de DK News.

« Triple A » est née de l’ambition de la région Champagne- Ardennes, à l’est de Paris, qui a décidé de construire un aéroport moderne au service d’une population importante et de managers attirés par les activités commerciales de la région.

Cette ambition a rencontré celle d’un « Tour Operator », originaire de Tlemcen qui entrevoit une demande de clientèle dans les prochaines années en direction de l’Algérie.

C’est ce que déclare M. Clauzier, directeur général délégué de l « Atlas Atlantique Airlines » : « Il y a un marché qui existe, « AAA » est un produit alternatif, complémentaire qui ne menace aucune compagnie aérienne : elle ne représente, au mieux, que 150 000 voyageurs par an. »

 

Tout est simple

L’aéroport Paris Vatry est à 180 km de la capitale. « Comme je l’ai dit, tout s’y passe sous le regard du voyageur muni de son billet acquis auprès d’agences de voyages agréées ou par Internet. »

C’est après des études de markéting que l’offre commerciale a été formalisée.

 

Destinations

Au départ de Paris Vatry, trois (3 ) destinations : Alger, Oran, Tlemcen

De Carcassonne à Oran et Tlemcen

De Saint-Etienne à Sétif et vers Oran

 

Lancement

La question de la période de lancement supposée mal choisie a été réfutée par le directeur général délégué : « C’est, au contraire l’opportunité des vacances d’hiver qui nous a intéressés pour offrir un produit nouveau à une clientèle attirée » par les nouveaux horizons. Le but étant aussi de s’adapter aux conditions des aéroports d’Algérie.

 

Flotte

M. Clauzier a affirmé que « AAA » a une flotte de 2 avions « Airbus » de 180 places qui « voleront en prenant en considération le gain de temps, fixant l’horaire des dessertes avant 8 heures en hiver et avant 6 H, en été.

Il est certain qu’ils n’entrent pas dans la gamme des « Airbus » des années 80 atteints par l’exigence de réduction des nuisances sonores.

 

Prix du billet

Le prix est compris entre 160 et 180 euros : « Il est attractif pour les voyageurs qui bénéficient du confort et d’une autorisation de bagages de 30 kg par personne. »

 

«AAA» après rodage

M. Clauzier a tenu à rappeler que la compagnie est la rencontre de deux ambitions, celle du « Tour Operator » algérien et de la région Champagne- Ardennes : « Ce qui veut dire, qu’au départ de Chalons en Champagne, des groupes de touristes pourront bénéficier des prestations de cette entreprise de voyages.

Il espère que l’été 2016 verra l’AAA « grandir et satisfaire la demande. »

Le Sahara algérien sera-t-il une destination ? La question méritait d’être posée car les destinations de la compagnie misent sur l’histoire et la culture.

 En tout cas, AAA remet au premier plan le concept de ce tourisme qui met les voyageurs au contact des meilleures réalisations humaines.

O. Larbi

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.