Forum

Mme Saïda Benhabylès, présidente du Croissant-Rouge algérien, invitée du forum de DK News : Croissant-Rouge Algérien : Stabilité nationale, solidarité régionale

Publié par Said Abjaoui, Rachid Rachedi le 06-03-2016, 20h05 | 117
|

Le CRA n'est pas né de la dernière pluie. Il a eu de ses heures de gloire durant la révolution et au service de cette dernière.

Ceci explique aujourd'hui qu'il ne se met pas  en marge des grandes politiques de l'Etat. S'il est un instrument de la solidarité nationale, il est le bras humanitaire de la politique extérieure et de l'appui de la diplomatie. Nous pouvons dire que le RCA est l'une des images de la solidarité nationale à la fois sur le plan national et le plan international.

Il en résulte que,  sur le plan intérieur national, la présidente du CRA affirme que le Croissant-Rouge algérien est complémentaire des politiques de l'Etat.

Il a parfaitement bien réagi par rapport aux propositions devant impliquer son armée dans des opérations militaires en dehors de son territoire. Non seulement elle confirme son rejet de l'ingérence militaire, ce qui est un principe intangible, mais en plus elle désigne comme lignes rouges à ne pas dépasser l'unité nationale, l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale.

Voilà des principes que le CRA n'aura jamais à contourner  et qu'il contribue même à promouvoir dans une transparence totale. Sur le plan international, par rapports aux réfugiés africains que différentes raisons ont poussés à traverser les frontières vers l'Algérie,  la politique nationale développée dans la plus grande transparence a suscité bien des félicitations et plus encore.

Voilà un exemple des plus dignes à raconter. Une dame habitant Créteil en France, a laissé sa dignité comme testament par sa décision de donner au CRA une enveloppe contenant plus de 100 000 euros.

Le gouvernement nigérien a remercié l'Algérie pour son traitement humanitaire des réfugiés de son pays et s'est bien sûr déclaré disponible à les recueillir sur son territoire. L'Algérie a recommandé de mettre à dispositions des réfugiés de retour chez eux  des mini-crédits pour qu'ils lancent des mini-projets devant leur assurer en permanence des revenus.

La voie est ainsi montrée aux institutions internationales pour trouver des solutions qui responsabilisent les Africains candidats à l'émigration en Europe et qui très souvent ont peu de chance d'y arriver vivants.

Mme Benhabyles lance des appels à l'unité nationale pour barrer la route à ceux qui se sont donnés pour mission de déstabiliser les pays arabes, d'y créer le chaos, et de mettre en péril l'intégrité territoriale.  

l La présidente du CRA n'a pas manqué d'appeler le secrétaire général des Nations unies à accélérer le règlement de la question sahraouie , d'autant qu'en se rendant lui-même aux camps des réfugiés, il a pu évaluer la détermination des populations sahraouies à accéder à leur autonomie. Cela fait quarante années que les populations vivent dans des camps. Ceux qui sont nés dans les camps ne peuvent pas éternellement croire que la voie pacifique serait suffisante pour  amener les forces coloniales à accepter l'organisation d'un référendum prévu par l'ONU.

Said Abjaoui


Un Centre de stockage aux normes internationales

Le Croissant-Rouge algérien bénéficiera très prochainement d'un Centre de stockage qui répond aux normes internationales en matière d'hygiène et de sécurité, a indiqué hier la présidente du CRA.

 "Après avoir bénéficié d'une parcelle de terrain cédé par la wilaya d'Alger, le Forum des chefs d'entreprises s'est engagé à construire un centre de stockage qui répond aux normes internationales.

Il sera entre autres équipé de chambres froides, d'un système de gestion informatisé et de caméras de surveillance", a ajouté Mme Benhabylès.

 

Renforcer les capacités du CRA

Depuis son installation à la tête de l'organisation humanitaire, Mme Benhabylès a signé plusieurs conventions avec les institutions de l'Etat pour renforcer les capacités du CRA. A cet effet, une convention a été signée avec la société Naftal pour venir en aide aux sans-abris et une autre avec le ministère de la Santé pour prendre en charge les réfugiés syriens et africains.

 

Une commission pour étudier le phénomène des sans-abris

En coordination avec les ministères des Affaires religieuses, de la Solidarité, de la Santé et de la Jeunesse, et avec le concours des services de sécurité et de l'association des anciens scouts musulmans, le Croissant-Rouge algérien a chargé une commission d'étudier et de trouver des solutions au phénomène des sans-abris en Algérie. Dans une première phase, cette commission réalisera une étude prospective pour déterminer les causes qui ont poussé les gens à vivre dans la rue, puis selon le cas, les sans-abris seront pris en charge par le ministère de la Santé, de la Solidarité ou des Affaires religieuses.

 

L'opération de rapatriement des ressortissants africains toujours d'actualité

La présidente du CRA a indiqué que le centre d'accueil de Tamanrasset continue à recevoir les migrants africains en prévision de leur rapatriement vers leurs pays d'origine.

Ces derniers sont nourris, logés et soignés gratuitement avant d'être reconduits jusqu’à leur région natale. L'Algérie se charge même de soigner les malades atteints du sida et de cancer. Certains patients nécessitant une prise en charge particulière sont transférés vers les établissements hospitaliers du Nord.

Notons que le rapatriement des ressortissants nigériens fait suite à une demande officielle formulée par les autorités du Niger. Ces dernières craignent que leurs ressortissants ne soient exploités par des réseaux mafieux internationaux.

 

La scolarisation des enfants des réfugiés se déroule normalement

L'opération de scolarisation des enfants des réfugiés syriens se déroule d'une manière normale à travers l'ensemble du territoire national, a indiqué hier Mme Benhabylès. Une déclaration sur l'honneur du tuteur attestant du niveau de scolarité suffit à l'enregistrement des enfants dans les écoles.

Pour sa part, le Croissant-Rouge algérien se charge de fournir gratuitement les articles scolaires nécessaires. Toutefois, des difficultés sont rencontrées pour scolariser les enfants africains car leurs parents ne restent jamais longtemps au même endroit.

 Rachid Rachedi

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.