Forum

M. Abderrahmane Bergui président de l’association Ouled el Houma, invité Mercredi au au forum de DK News - Lutte contre la violence dans les stades : Quelle stratégie ?

Publié par DKNews le 24-08-2016, 18h19 | 52
|

Dans le cadre de la lutte contre la violence dans les enceintes sportives notamment les stades de football, c'est en ma qualité de président de l'Association Ouled El Houma chargée des activités sportives et culturelles des jeunes non structurés des cités et quartiers et des activités des détenus en milieu carcéral et aussi en ma qualité de membre de la commission intersectorielle de lutte contre la violence dans les stades que j'ai eu l'honneur et le privilège de vous exposer ma contribution quant à l'état de l'environnement de notre football menacé constamment par la violence dont l'ampleur engendre des dépassements qu'on ne pourrait maîtriser sans une stratégie devant répondre à la réalité de terrain, c'est-à-dire par des actions coordonnées avec toutes les parties concernées.

Nos stades ne sont plus des lieux de spectacles et de divertissement le temps d'un week-end, bien au contraire nous constatons avec impuissance cette montée de violence qui jadis n'était qu'un phénomène cyclique. Pour faire face à ce fléau endémique de la violence, il faut s'attaquer tant aux causes qu'à ses effets.

L'une des causes c'est l'absence d'une stratégie permanente et coordonnée appuyée d'un programme concret , fiable et réaliste avec l'implication de toutes les structures concernées. D'autre part, les déclarations incendiaires de certains dirigeants influencent négativement sur le comportement tant des jeunes supporters que des joueurs.

Autre problème : l'anarchie dans la gestion d'une rencontre de football dans certains stades où beaucoup se retrouvent dans cette confusion, imposant leur diktat, semant la terreur et le désordre.

A cette situation qui ne cesse de se dégrader, il y a lieu de déterminer avec exactitude la responsabilité de tout un chacun dans la gestion d'une rencontre de football. Pour ce qui est du recours aux stadiers devenu paradoxalement comme étant la source des incidents : censé assurer un rôle de prévention, le stadier est utilisé par certaines personnes mal intentionnées pour faire pression sur les équipes visiteuses, les arbitres et parfois la presse.

Le stadier dont le rôle est très important pour la sécurité d'une rencontre de football doit bénéficier d'une formation spécifique pour accomplir convenablement sa mission. Le stadier ne doit pas dépendre des clubs; sous d'autres cieux, les stadiers relèvent des organismes spécialisés de surveillance et de sécurité.

Pour ce qui du comité de supporters, un partenaire incontournable dans la lutte contre la violence, il a pour mission de soutenir son équipe, d'accueillir les supporters des équipes visiteuses et de préparer l'environnement de la rencontre par des messages de sensibilisation tout en assurant l'animation et l'encadrement des supporters dans les tribunes et surtout les déplacements. Malheureusement certains pseudo-supporters se sont auto- proclamés sans aucun cadre juridique dépassant largement leurs prérogatives,  maîtres des lieux au niveau des stades. 

Pour permettre aux comités de supporters de jouer pleinement leur rôle, ils doivent  s'inscrire dans le mouvement associatif conformément à la nouvelle législation-  réglementation prise par les pouvoirs publics (Arrêté du 24.12.2014 pris en application de la  loi n013-05 du 23.07.2013 : Journal officiel n°02/2015) ils doivent être élus par leurs pairs dont  le bureau doit être identifié, reconnus par leurs clubs respectifs et instances sportives.

Au  plan international les clubs professionnels possèdent plusieurs comités de supporters comme  par exemple dans le championnat français il existe une Fédération des Comités de supporters

Il serait souhaitable de mettre une commission du suivi des comités de supporters qui est  devenue une nécessité pour apporter aide et soutien et orientation .

Quand aux directeurs des stades chargés de la gestion d'une rencontre de foot- ball, ils  ne doivent pas se limiter uniquement à la vente des billets. Le stade est un lieu de détente qui  doit être bien entretenu, doté de toutes les commodités (sanitaires, eau, sonorisation) pour  une animation et surtout les caméras de surveillance qui est le seul moyen pour pallier le  retrait du service d'ordre afin de permettre d'identifier les fauteurs de troubles.

Dans l'esprit de tous les acteurs et partenaires du football et les instances sportives ainsi  que l'opinion sportive le problème de la lutte contre la violence dans les stades est du ressort exclusif du service d'ordre.

La question reste posée: le service d'ordre doit-il  assumer seul la responsabilité pour faire face à ce fléau de la violence? Une clarification  s'impose car au niveau international durant le déroulement d'une rencontre de football le  service d'ordre est très discret installé aux abords des stades. Il ne peut intervenir qu'à la demande expresse des organisateurs du stade.

Tel est l'esprit de l'approche de la Direction  générale de la Sureté nationale traitant le sujet des dispositions annoncées sur le nouveau  rôle du service d'ordre au niveau des stades.  Le problème de la violence est un problème malheureusement entré dans le  quotidien et qu'on ne peut régler par des constats.

L'unique moyen efficace de faire face à ce fléau  qui gangrène notre jeunesse et qui nuit énormément au développement de notre football, c'est de mener de manière permanente des campagnes d'explication et de sensibilisation  pour lutter contre la violence dans les stades au sein de l'environnement des jeunes des cités  quartiers et établissements scolaires et le plus important c'est d'assainir notre milieu footballistique investi par des personnes mal intentionnées qui agissent sans aucune retenue  pour imposer leur diktat.

Aujourd'hui nos jeunes en difficultés se déplacent avec tous leurs  problèmes quotidiens que l'on connaît pour supporter leur équipe favorite malheureusement  sans aucun encadrement et par conséquent deviennent exposés à toutes les dérives. Ils  deviennent très faciles à toute manipulation par certains pseudo-supporters pour semer  troubles et terreur.

C'est uniquement avec une stratégie bien étudiée et planifiée avec  l'ensemble des partenaires du football qu'on pourra faire face à ce problème épineux et s'assumer pour s'attaquer aux vraies causes qu'à ses effets.

Pour la mise en place d'une nouvelle stratégie répondant à la réalité de terrain il y a lieu  d'assainir en premier lieu notre milieu footbalistique investi par des personnes connues par l’ensemble des dirigeants des clubs pour les neutralisés et établir un climat serein. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.