Culture

Peinture : Le plasticien Akacha Talbi expose 50 ans de carrière artistique

Publié par DKnews le 06-08-2017, 17h27 | 12
|

Une exposition réunissant la quasi intégralité des £uvres du peintre Akacha Talbi, des oeuvres célébrant en aquarelle la femme et la culture algérienne, a été inaugurée samedi à Alger.

Organisée à la galerie d'art Mohamed Racim par l'établissement Arts et culture de la wilayas d'Alger, cette exposition propose aux visiteurs une rétrospective sur une carrière artistique de près de 50 ans. Plusieurs £uvres des plus récentes de l'artiste portent un intérêt particulier à la femme algérienne avec une série de portraits empreints d'impressionnisme et d'une utilisation très fréquente des symboles.

"Les porteuses de couscous", "femmes", "entourée" ou encore "un matin en famille" sont autant d'oeuvres qui renvoient parfois à l'univers de Mhamed Issiakhem qui avait beaucoup influencé l'artiste.

Dans une autre série de tableaux, Akacha Talbi expose quelques paysages de la côte ainsi que des reproductions de paysages urbains et de l'intérieur de mosquées dans un style rappelant aussi l'orientalisme, autre halte importante dans la carrière du peintre, sans pour autant y adhérer complètement.

Le plasticien propose également des £uvres proches de la calligraphies usant des symboles comme matière première ainsi que quelques portraits dédiés à la femme targuie, à l'imzad ainsi qu'au costume traditionnel targui.Si cette exposition renseigne sur une carrière prolifique et évolutive, les £uvres de l'artiste peintre n'ont cependant pas bénéficié de la mise en valeur nécessaire à une exposition, le travail de Akacha Talbi a été dans sa majorité exposé de manière brute en collant directement le papier sur des panneaux en verre.

Né en 1947 à Alger, Akacha Talbi a d'abord suivi une formation de tourneur ajusteur avant de rencontrer l'artiste peintre Ali Kortebi qui va l'initier à la peinture. Il réalise alors plusieurs paysages de Biskra et Bousâada qu'il propose pour adhérer à l'Union nationale des arts plastiques où il a rencontré Mohamed Issiakhem.

En 1969 Akacha Talbi expose à l'occasion du premier festival panafricain et entame une formation de peinture pour, plus tard enseigner le dessin. L'exposition se poursuit à la galerie Racim jusqu'au 25 août.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.