Coopération

Algérie - états-Unis: La société américaine Varian ouvre un bureau à Alger

Publié par Dknews le 29-04-2014, 18h22 | 336
|

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a annoncé hier à Alger l'ouverture dans la capitale d'un bureau de la société américaine Varian, spécialisée dans la fabrication d'équipements de radiothérapie, dans le but de couvrir toute la région de l'Afrique du Nord.

L'ouverture d'un bureau de la société Varian à Alger qui couvrira toute la région d'Afrique du Nord est à même de régler «définitivement» les problèmes liés à la maintenance, à la garantie de pièces de rechange et au suivi des équipements de radiothérapie pour une meilleure prise en charge des malades atteints de cancer, a affirmé le ministre, lors d'une audience accordée à la délégation américaine, présidée par le président de la société Varian, M. Burt Lang. L'engagement de la société américaine ne se limite pas uniquement à doter l'Algérie d'accélérateurs, mais aussi à garantir leur montage selon les normes internationales, a précisé M. Boudiaf, exhortant la délégation américaine à visiter les centres anticancer, en vue d'inspecter les espaces consacrés au montage des équipements de radiothérapie.

Le ministre a réaffirmé l'engagement de l'état algérien à se débarrasser «définitivement» de certains problèmes qui entravaient, ces dernières années, la chaîne des soins prodigués aux personnes atteintes de cancer, dont la radiothérapie, évoquant l'installation d'une commission nationale, œuvrant avec un groupe de travail et le professeur Messaoud Zitouni, chargé du plan national de lutte contre le cancer 2015-2019. Le président de la société Varian s'est félicité du partenariat algéro-américain dans le domaine de la santé, affirmant que sa présence à Alger à la tête d'une délégation d'experts s'inscrivait dans le cadre de la mise en oeuvre des clauses du mémorandum d'entente signé entre les deux parties, pour une meilleure prise en charge des malades.

Le responsable américain s'est dit prêt à accompagner l'Algérie dans la mise en oeuvre du plan national de lutte contre le cancer, soulignant que son pays poursuivra le transfert de technologies et de techniques de pointe vers l'Algérie. S'adressant à la délégation américaine, le ministre de la santé a assuré que les pouvoirs publics réuniront toutes les conditions nécessaires aux Etats Unis d'Amérique, intéressés par l'ouverture d'un hôpital américain à Alger.

Seules 8000 personnes atteintes de cancer bénéficient chaque année de la radiothérapie sur un total de 28.000 patients nécessitant ce traitement, en raison du grand déficit enregistré dans ce domaine.

Un pacte d'associés algéro-américain pour la fabrication d'accumulateurs au lithium

Un pacte d'associés algéo-américain portant création d'une société commune spécialisée dans la production d'accumulateurs au lithium a été signé hier à Alger par l'investisseur privé Naït Abdelaziz Mohand Said et le président de la société américaine Bren-Tronics, Sai W.Fung.

Dénommée Bren-Tronic Algérie Sarl, une joint-venture entre la société Naït Abdelaziz et la filiale française de la société américaine implantée à New York, cette nouvelle société sera spécialisée dans la fabrication et le déploiement de stations d'énergies renouvelables ainsi que de batteries d'accumulateurs au lithium, a indiqué à la presse Sylvain Lhuissier, directeur général de la filiale française.

Cette coopération vise à «apporter une nouvelle technologie en Algérie et du confort pour la population dans les sites isolés  grâce à des installations électriques autonomes, ce qui permettra d'alimenter les endroits qui ne sont pas connectés aux réseaux», a-t-il soutenu.
Pour M.Lhuissier, le choix s'est porté sur l'Algérie, un pays stratégique sur le plan géographique, pour s'ouvrir à long terme sur le continent africain et le Bassin méditerranéen. «L'Algérie est l'une des plus grandes sources de soleil au monde, ce qui facilitera le stockage de l'énergie notamment pour les installations solaires», a-t-il ajouté.

Selon lui, le montant initial de ce projet basée sur le transfert de technologie  est de 200.000 à 300.000 dollars  pour atteindre dans une autre phase un montant d'investissement de plusieurs dizaines de millions de dollars. Au début de son activité, Bren-Tronic Algérie commencera par l'intégration industrielle, ensuite la fabrication de composants de kits et dans une troisième phase la fabrication de chaque composant, ce qui nécessite des moyens lourds, a expliqué M.Lhuissier. Pour sa part, M.Naït Abdelaziz également président de la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA), a estimé que cette coopération offre un transfert technologique à l'Algérie d'une des plus importantes technologies au niveau mondial.
 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.