Santé

Bangladesh : Vaste campagne de vaccination anti-choléra dans les camps de réfugiés rohingyas

Publié par DKnews le 10-10-2017, 15h21 | 7
|

La plus vaste campagne de vaccination contre le choléra jamais menée au monde depuis Haïti a débuté mardi dans les camps de réfugiés Rohingyas au Bangladesh pour tenter d'immuniser 650.000 de ces réfugiés de Birmanie vivant dans des conditions insalubres, faisant craindre une catastrophe sanitaire si une épidémie éclatait.

«Ces gens manquent de la plupart des infrastructures élémentaires, principalement de toilettes, d'acheminement d'eau. Dans ce type de situation, les conditions sont réunies pour l'apparition d'une épidémie de choléra», a déclaré M Sakil Faizullah, responsable de communication de l'Unicef au Bangladesh cité par l'AFP.

La plus grande campagne de vaccination orale contre le choléra a eu lieu à Haïti en novembre 2016, avec 800.000 personnes immunisées, selon M. Faizullah. Près de 520.000 réfugiés rohingyas sont arrivés depuis fin août au Bangladesh, pays d'Asie du Sud pour fuir ce que l'ONU considère comme une épuration ethnique en Birmanie.

Après un ralentissement, l'exode a repris en force cette semaine avec des milliers de nouvelles arrivées de Rohingyas. Interrogés par des médias, ils expliquent être empêchés par l'armée birmane d'accès à leurs sources habituelles d'approvisionnement, épiceries et marchés.

Pour ne pas doubler d'une crise sanitaire la crise humanitaire, une des plus graves de ce début de XXIe siècle, l'Unicef, l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) et les autorités du Bangladesh ont lancé de concert cette campagne préventive, pour laquelle 900.000 doses de vaccins sont prévues.

Au cours des prochaines semaines, les humanitaires vont vacciner 650.000 Rohingyas, puis dans une seconde phase administrer une seconde dose de vaccin à 250.000 enfants entre 1 et 5 ans. Sur les collines de tentes rasées de leur végétation dans le camp de réfugiés de Thangkhali, des drapeaux jaunes flottant sur des mâts signalaient les points de vaccination. Mardi à la mi-journée, des volontaires parcouraient les allées en appelant dans des mégaphones les réfugiés à aller se faire vacciner.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.