Santé

Selon le ministère de la Santé : Aucun cas de grippe porcine n'a été enregistré en Algérie

Publié par DKNews le 06-01-2018, 15h43 | 29
|

Aucun cas de grippe porcine n'a été enregistré en Algérie, a affirmé, le directeur général de la prévention au ministre de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière, Djamel Fourar, soulignant que les informations sur ce type de grippe sont "infondées"

."Les informations faisant état de la présence en Algérie de cas de grippe porcine sont infondées dans la mesure où tous les cas diagnostiqués au niveau du laboratoire de référence de l’Institut Pasteur d'Algérie (IPA) sont des cas de grippe saisonnière", a affirmé M. Fourar à l'occasion d'une conférence de presse animée conjointement avec le Dr Fouzi Derrar, virologue à l'IPA.

"En Algérie il n’existe aucun cas de grippe porcine et le ministère de la Santé a honnêteté de ne pas cacher des choses quand elles surviennent. Je peux vous assurer que nous n'avons enregistré que des cas de grippe saisonnière" a encore soutenu le DG de la prévention au ministère. M. Fourar a précisé que les deux cas de décès déplorés sont dus à des complications de la grippe saisonnière et souffraient de pneumonie.

Le même responsable a fait savoir que 2,5 millions de doses de vaccin ont été importées, dont 1,3 millions ont été affectées aux structures sanitaires de base où les populations vulnérables ont été vaccinées, précisant qu'à ce jour il y a eu 82% d’utilisation des vaccins et il existe encore des vaccins au niveau des différentes structures de santé.

Soulignant que ce vaccin est administré gratuitement pour les sujets âgés de plus de 65 ans et qu'il est également remboursable, M. Fourar a précisé que la campagne de vaccination est prolongée jusqu’au mois de mars 2018. Il a ajouté que parallèlement à cette campagne, le ministère a réactivé le dispositif de prise en charge des cas compliqués et à ce titre, toutes les structures ont été instruites à l’effet de prendre en charge des cas de grippe compliquée, précisant que les services de santé demeurent en alerte.

Selon M. Fourar, la grippe qui est une maladie bénigne est aussi mortelle quand elle atteint des personnes fragiles, relevant que 3 à 5 millions de cas graves sont enregistrés chaque année de par le monde avec le décès de 300 000 à 500 000 personnes.

De son côté, le Dr Drerrar a rappelé l'importance de la vaccination pour les personnes à risque, notamment durant la période des pics de la circulation virale (janvier-février) qui peuvent être à l'origine de cas sévères (grippe compliquée).

En plus du vaccin qui est recommandé, il a mis l'accent sur les mesures préventives à savoir, se laver fréquemment les mains au savon, limiter les contactes avec les personnes malades et utiliser un mouchoir jetable pour les éternuements. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.