Santé

L'Ordre national des vétérinaires algériens contribuera à l'organisation de la formation et de l’éthique

Publié par DKNews le 28-01-2018, 16h21 | 14
|

Le coordinateur national de la cellule chargée de la mise en place d’un ordre national des vétérinaires algériens a estimé, jeudi à Oran, qu'en cas d'adoption, cet organisme contribuera à l’organisation de plusieurs aspects de la formation de vétérinaires et de l'éthique.

En marge d’une rencontre sur "la profession de vétérinaire entre réalité et promesses", organisée par l’espace vétérinaire algérien dans le cadre du Salon international d’agriculture tenu à Oran, Zahar Mohamed Amokrane a indiqué que la formation des vétérinaires accuse un manque considérable, soulignant "nous oeuvrons à travers ce projet de loi d’accroitre les années de formation dans les écoles vétérinaires et prendre en charge les aspects d’éthique".

"La durée de formation du vétérinaire dans les autres pays varie entre 6 et 7 ans, alors que dans nos écoles, elle est de cinq années. Une durée insuffisante pour avoir une meilleure connaissance", a-t-il déclaré.

Il a ajouté à ce propos "nous nous attendons à ce que l’étudiant puisse avoir plus de temps d'études dans une école vétérinaire, beaucoup de cas à étudier et une formation pratique approfondie sur le terrain à travers une révision des programmes d’étude".

L'Ordre national des vétérinaires algériens prendra en charge la création d'un conseil d’éthique de cette profession qui souffre de problèmes liés à la concurrence entre vétérinaires qui ne s’adaptent pas avec l’esprit de loyauté, a-t-il assuré.

Il a insisté, dans ce sens, sur la coordination entre tous les vétérinaires privés et publics et le respect mutuel, soulignant que l’absence de coopération et de coordination affecte le fonctionnement de cette profession en général.

Zahar Mohamed Amokrane a fait savoir, dans ce cadre, que la commission nationale chargée de la création de l’Ordre national des vétérinaires algériens a présenté, depuis quatre ans, un projet de loi à la direction des services vétérinaires qui l’a présenté, à son tour, à la direction des affaire juridiques du ministère de tutelle, transféré ensuite au bureau du ministre de l’Agriculture, seul habilité à le présenter au secrétariat général du gouvernement.

Cette rencontre a permis d’aborder un nombre de problèmes que déplore le secteur, notamment celui concernant la vente de médicaments directement aux éleveurs sans passer par le vétérinaire d’où le mauvais usage et le cas de "viande putréfiée".

Le problème de résistance des animaux aux médicaments et le non-respect des vétérinaires de leurs engagements vis-à-vis des campagnes de vaccination nationale ont été également soulevés.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.