Culture

Patrimoine: Le dossier du Raï est «prêt» et sera examiné en 2019 pour son inscription dans la liste de l'Unesco

Publié par DKNews le 09-02-2018, 15h23 | 29
|

Le dossier de la musique Raï est «prêt» et sera examiné en 2019 pour son inscription dans la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, a appris l'APS auprès de l'Unesco.

«Déposé officiellement par l'Algérie en mars 2016, le dossier de la musique Raï est prêt et sera examiné par le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco au courant de l'année 2019», a précisé une source au fait du dossier, qui a infirmé les écrits de presse faisant état qu'un autre pays de la région avait déposé un dossier pour ce genre musical  propre à la région ouest de l'Algérie.

«Pour l'instant, aucun autre pays n'a déposé de dossier pour le Raï», a-t-il affirmé.En janvier dernier, le directeur du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), Slimane Hachi, avait indiqué, rappelle-t-on, dans une déclaration à l'APS, que le dossier de l’inscription du Raï, comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité, «est en cours d’examen par les différents organes et experts de l’Unesco, et doit suivre toutes les étapes d’évaluation».
Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco se réunit en session chaque année, a-t-on encore précisé. 

Le Raï, genre musical algérien, s'est internationalisé à partir des années 1990, notamment, à travers ses deux grands interprètes, Cheb Khaled et Cheb Mami.

Pour le couscous, une spécialité culinaire de la région du Maghreb et plat préparé à base de semoule de blé dur, notre source a expliqué que plusieurs séances de travail ont été effectuées entre experts de l'Algérie, du Maroc et de la Tunisie qui «se sont mis d'accord pour présenter un dossier commun transnational».

Selon la même source, une réunion est prévue, à cet effet, en avril prochain entre les mêmes experts pour déterminer la période du dépôt du dossier à l'Unesco afin qu'il soit inscrit dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Slimane Hachi avait affirmé que le dossier du classement du couscous, en tant que patrimoine universel, «est un projet commun aux pays du Maghreb», précisant que son montage «est en cours et des réunions d'experts de ces pays se tiendront prochainement».

Selon des experts, le couscous qui est un plat «plusieurs fois millénaire», qui remonte à l'Antiquité, appartient à plusieurs peuples de la région.

Pour rappel, l'Algérie compte six faits culturels classés à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Il s'agit d'Ahellil du Gourara (2008), du costume nuptiale féminin de Tlemcen (2011), du pèlerinage du Rakb de Sidi Cheikh (2013), de l'Imzad ( 2013), de la fête de la Sbeiba à Djanet (2014) et du Sboua de Timimoun (2015).

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.