Economie

Efficacité énergétique et énergies renouvelables: Sonatrach et Engie signent un protocole d'entente

Publié par DKNews le 09-02-2018, 15h24 | 30
|

Un protocole d’entente de recherche et développement (R&D) dans le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables a été signé mercredi à Alger entre le groupe Sonatrach et l’Entreprise française Engie.

Le protocole d’entente a été signé par le Directeur de Cabinet auprès du groupe Sonatrach, Karim Djebbour et le Directeur général adjoint du français Engie, Pierre Mongin.

D’une durée de trois (3) ans, ce protocole d’entente, a été signé lors d’une rencontre organisée entre la compagnie Sonatrach et la délégation du Mouvement des entreprises de France (Medef).

Les deux parties, dont chacun supportera ses coûts de mise en £uvre de ce protocole, ont ainsi décidé de collaborer à l’effet d’identifier des applications de solutions d’énergies renouvelables pour répondre à des besoins opérationnels du groupe Sonatrach, et d’autre part, profiter de l’expertise d’Engie pour l’amélioration de l’efficacité énergétique des sites de production de Sonatrach.

Le groupe Sonatrach, dans le cadre de ce partenariat, bénéficiera d’un programme de partage des compétences et de l’expertise du français Engie, et ce, en matière de technologie solaire et d’efficacité énergétique des processus.

Lire aussi: Yousfi invite les entreprises françaises intéressées par l’investissement en Algérie à adopter une vision à long terme

Ainsi, la signature de ce protocole vient concrétiser les échanges ayant eu lieu en avril 2017 entre le P-dg du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour et la Directrice général du groupe Engie, Isabelle Kocher.

Lors de cette rencontre, il avait été recommandé d’explorer des pistes de collaboration dans les domaines de l’efficacité énergétique et des applications industrielles des énergies renouvelables.

Des workshops entre les deux sociétés avaient fait suite à ces échanges pour finaliser les axes de collaboration qui concernent notamment un programme d’évaluation du potentiel d’efficacité énergétique sur les installations du groupe Sonatrach, la valorisation des gaz torchés ainsi que les applications solaires innovantes pouvant être intégrés dans le processus d’exploitation et de production de pétrole et de gaz.

Lire aussi: Réduction des émissions de gaz à effet de serre: plusieurs efforts engagés par l'Algérie

A signaler que le groupe Sonatrach a lancé un programme de développement des applications industrielles des énergies renouvelables pour apporter des solutions à des problématiques techniques rencontrées par ses unités de  production ainsi qu'un programme d'efficacité énergétique visant à réaliser des économies d'énergie.

Pour rappel, l’Algérie favorise aujourd’hui une utilisation plus responsable de l’énergie et œuvre à explorer toutes les voies pour préserver les ressources et systématiser la consommation utile et optimale.

C’est à ce titre qu’il a été adopté en mai 2015, le programme National de développement des énergies renouvelables et celui de la promotion de l’efficacité énergétique.

Le programme de la promotion de l’efficacité énergétique consiste, principalement, en l’amélioration de l’isolation thermique des bâtiments, le développement du chauffe-eau solaire, la généralisation de l’utilisation des lampes à basse consommation, la substitution de la totalité du parc de lampes à mercure par des lampes à sodium, la promotion du GPL/c et du GN/c, la promotion de la cogénération, la réalisation de projets de climatisation au solaire et le dessalement des eaux saumâtres.

Les pouvoirs publics se sont ainsi fixés comme objectif de réaliser un gain financier de 42 milliards de dollars à l`horizon 2030 à travers la réduction de 9% de la consommation d`énergie à la faveur de la mise en œuvre de ce programme de développement de l`efficacité énergétique.

Pour ce qui est du programme de développement des énergies renouvelables, il devra permettre au pays de faire passer la capacité de production électrique à partir des énergies renouvelables à 22.000 MW d'ici 2030, soit 27% du bouquet énergétique, contre une contribution actuellement de l'ordre de 2%.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.