Economie

Le P-dg de sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, l’a affirmé jeudi à Hassi R'mel : Sonatrach « appartient totalement et pour toujours à l'Etat algérien »

Publié par DKNews le 09-02-2018, 15h31 | 43
|

Le groupe Sonatrach "appartient totalement et pour toujours à l'Etat algérien", a affirmé jeudi à Hassi R'mel son P-dg, Abdelmoumen Ould Kaddour.

"Le groupe Sonatrach appartient à 100% à l'Etat et appartiendra toujours à 100% à l'Etat et il n'y a pas de négoce dans cela", a indiqué le premier responsable du groupe à la presse en marge d'une visite de travail à Hassi R'mel.

Lire aussi: Projet de loi sur les hydrocarbures: pas de reconsidération de la règle 51/49

Ould Kaddour faisait allusion à l'information donnée récemment par des médias selon laquelle la compagnie serait en discussions avec des partenaires pour céder des parts et changer le contrôle de certaines de ses filiales.

Suite à l'entretien accordé lundi dernier par le vice-président Activité Exploration et Production de Sonatrach, Salah Mekmouche, à une émission de la radio nationale, Sonatrach avait alors démenti formellement l'information relayée dans certains médias selon laquelle Sonatrach serait en discussions avec des partenaires pour céder des parts de l'entreprise ainsi que le changement de contrôle de certaines de ses filiales.

A ce propos, M. Ould Kaddour a expliqué à la presse que Sonatrach travaille avec des partenaires et partage les risques liés aux investissements.

"C'est une stratégie économique (...) nous essayons de ramener des partenaires pour partager le risque avec eux. C'est du business. Mais de là, à céder des champs ou autres, nous n'en avons jamais parlé", a-t-il soutenu en affirmant que les propos de M. Mekmouche avaient été totalement déformés.

Pour le P-dg de Sonatrach, faire participer un partenaire dans la prospection et le développement d'un champ comporte l'avantage de l'accès à la technologie et à des fonds.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.