Forum

M. Naouri Mokhtar P-DG de CASH Assurances, invité hier du forum de dk news - M. Naouri P-DG de CASH Assurances, l’a suggéré hier : « Il faut assurer les produits d’importation»

Publié par Par Amar CHEKAR le 26-02-2018, 18h37 | 121
|

La mise en place d’une nouvelle loi qui oblige l’assurance des produits d’importation va dans l’intérêt de l’importateur et de l’économie du pays.

Le P-DG de CASH Assurances, plaide pour la mise en place de nouvelles lois qui intègrent l’assurance des produits d’importation dans les contrats d’assurances transports maritime  et aérien.

«Tenant compte de la situation économique du pays qui souffre ces dernières années, il est nécessaire de réfléchir ensemble à  l’adoption de nouvelles lois qui doivent régir le secteur des assurances, afin d’obliger les entreprises d’importation, d’assurer leurs produits qui sont exposés aux multiples risques à longueur d’années aussi bien au niveau des navires  et les différents ports», a déclaré hier, M. Naouri, lors de son passage au Forum DK News à Alger.

Visionnaire et fin stratège des questions économiques, lui qui continue de se former même en étant P-DG et  à l’âge de 60 ans, et ce, rien que pour montrer toute l’importance, Naouri Mokhtar assure que malgré la crise économique que traverse le pays, CASH Assurances a réalisé un taux de croissance de 8.8% pour l’année 2017.

 Grâce à la réflexion profonde que prépare CASH Assurance, aux nouveaux défis imposé par le marché de la concurrence nationale et internationale, le premier responsable de CASH Assurances, souligne : «Le secteur des assurances ne connait pas de crises économiques parce que toute compagnie d’assurances vit de sa relation commerciale qu’elle développe avec les assurés», a-t-il fait savoir, avant d’expliquer que « ce n’est que dans des situations de crises que l’on découvre l’importance de l’action des  assurances qui viennent aux secours des sinistrés ». Aucun autre exemple ne peut remplacer celui de la personne en bonne santé, qui ne va chez le médecin qu’une fois malade.

C’est pareil à l’entreprise qui assure ses biens lorsqu’elle se trouve en bonne santé économique qui survit ou développe les activités à long terme.

Afin de faire face, le conférencier est revenu longuement sur la question de la mise en place de ces nouvelles lois, qui doivent pallier tant bien que mal, la baisse du chiffre d’affaires des activités économiques, en plus de l’absence de la culture de l’assurance de manière générale.
D’autre part, l’invité du Forum DK NEWS, n’a pas manqué d’insister  sur l’importance de l’augmentation du nombre   d’agences qui ne couvrent que 20 des 48 wilayas.

Les déclarations réelles ne peuvent être que bénéfiques pour les assurés tous secteurs confondus, afin de s’inscrire  dans les règles du marché des assurances faute de quoi, les fausses déclarations finissent souvent dans le sillon des rattrapages et les indemnités.  L’exemple d’une entreprise qui a enregistré une catastrophe après 20 ans d’assurances à Skikda, a été édifiant en matière de gestion des risques. Il a suffi d’un seul sinistre pour voir toute la société partir en fumée.

Grâce à ses assurances régulières de 20 ans, la société est revenue à ses activités en puisant dans la caisse de son assureur, a rappelé M. Naouri, afin de souligner toute l’importance de la culture de l’assurance  qui se prolonge dans le temps.

Le marché informel est un risque permanent

Répondant à la question de savoir si CASH Assurances est touchée de manière directe ou indirecte par le phénomène du marché informel qui gangrène l’économie du pays, a l’instar de la Grèce qui a enregistré la pire des crises économiques dans le monde, à cause du marché informel au point de voir tout le peuple ne pas payer d’impôts, Naouri Mokhtar a vivement plaidé pour lutter contre le marché informel tout en conseillant les entreprises à développer la culture de l’assurance, afin de se protéger dans le temps et dans l’espace.

La concurrence déloyale existe bel et bien sous différente formes. CASH Assurances travaille dans un cadre groupé, afin de se protéger et de protéger le secteur des mauvaises pratiques et intentions qui se répercutent négativement sur les assurances du transport en particulier et autres secteurs d’activité  de manière générale. 

Il faut réduire la part des risques en prenant toutes les mesures et dispositions, afin d’assurer et garantir  les provisions techniques aux assurés et d’autre part,  s’acquitter des dettes engrangées par différentes situations liées aux secteurs des assurances, font partie des priorités de la Compagnie CASH Assurances, afin d’honorer ses engagements vis-à-vis des clients, partenaires et environnement proche ou lointain des assurances.

Le point faible qui a été avancé, réside dans l’assurance automobile qui n’enregistre que 2% du marché de l’automobile.  

Grâce à une gestion transparente et un suivi vigoureux des opérations, CASH assurances qui met en place le facteur compétence et savoir-faire en avant, tout en tirant les leçons du passé, cette société créée par Sonatrach et Naftal qui détiennent 82%  de son capital, a pu réaliser deux fois le chiffre d’affaires en 2017. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.