Société

Autriche: Vers la création de centres d'accueil pour migrants hors UE

Publié par Dknews le 13-06-2018, 15h26 | 6
|

 L'Autriche planche avec quelques Etats de   l'Union européenne (UE) sur l'établissement de centres d'accueil de   migrants à l'extérieur de l'Union pour "héberger et offrir une protection   mais pas une vie meilleure", a indiqué mardi soir le chancelier Sebastian   Kurz.

Le chancelier a confirmé que "des efforts sont en cours pour créer en   dehors de l'Europe des centres de protection où nous pourrons héberger les   réfugiés, offrir une protection mais pas une vie meilleure en Europe   centrale". 

M. Kurz, un conservateur qui gouverne avec l'extrême droite, n'a pas   précisé à qui seraient destinés ces centres mais son homologue danois Lars   Lokke Rasmusen avait indiqué la semaine dernière discuter avec certains   pays, dont l'Autriche, de la création de "centres communs" destinés aux   migrants ne pouvant prétendre à l'asile dans l'UE ou ayant été déboutés.

"C'est un projet sur lequel nous travaillons avec un petit nombre d'Etats   de façon très confidentielle (...) pour en accroître la faisabilité", a   ajouté M. Kurz sur la chaine de télévision ORF.  Parmi les pays susceptibles d'accueillir ces centres, le nom de l'Albanie   a été avancé ces derniers jours dans la presse autrichienne. "Nous   verrons", a répondu mardi soir le chancelier. 

La coalition droite/extrême droite au pouvoir en Autriche depuis fin 2017   a fait de la mise en oeuvre d'une politique migratoire restrictive l'une de   ses priorités.

Le gouvernement souhaite à la fois rendre l'Autriche moins   attractive pour les demandeurs d'asile et augmenter les expulsions des   déboutés de l'asile, un objectif contrarié par l'absence d'accords de   réadmission avec de nombreux pays.   Collectivement, les pays de l'UE sont dans l'impasse pour débloquer la   réforme enlisée depuis deux ans du système d'asile européen. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.