Monde

Palestine : les palestiniens observent une grève générale pour contrer la dite loi de "l'État-nation"

Publié par DK News le 01-10-2018, 15h55 | 10
|

Les Palestiniens vivant dans les territoires occupés et en Israël ont observé lundi une grève générale pour protester contre la dite loi israélienne de l'État-nation et son impact négatif sur l'existence de plusieurs millions de Palestiniens en Israël et dans les territoires occupés, ont rapporté des médias palestiniens.

La grève a touché tous les secteurs économiques et sociaux, les institutions privées et publiques ainsi que les transports publics, à l'exception du secteur de la santé, a indiqué l'agence palestinienne Wafa. Les Palestiniens de la diaspora ont également répondu à ce mot d'ordre confirmant leur solidarité avec le peuple palestinien confronté au régime israélien d'occupation et de déni, a ajouté la même source.

Le mouvement palestinien Fatah a souligné qu'"aujourd'hui est le jour de colère face à des lois de l'occupation, en particulier la loi nationale raciste et le cri de protestation contre l'occupation de la décision de démolir le village de Khan Al Ahmar", appelant la communauté internationale à intervenir pour mettre un terme aux pratiques racistes de l'occupation israélienne contre les Palestiniens. Le mouvement de grève a paralysé toutes les villes palestiniennes et les commerçants palestiniens se trouvant en Israël, démontrant l'engagement des palestiniens à défendre la cause nationale, a souligné l'agence Wafa.

La vie s'est presque arrêtée dans ces régions avec la fermeture des magasins, le blocage du gouvernement et les institutions financières et la suspension des cours des écoles et des universités, a ajouté la même source. Les palestiniens vivant en Israël, représentés par le Comité de suivi et les forces nationalistes et islamiques de Cisjordanie et de Ghaza, se sont unis pour soutenir l'appel à la grève générale afin de protester contre l'impact négatif de la dite loi raciste sur la vie, l'histoire, la culture et les traditions, ainsi que l'existence de plusieurs millions de Palestiniens en Israël et dans les territoires occupés.

Les autorités d'occupation israéliennes ont approuvé le 19 juillet dernier, la dite loi "l'État juif" qui a porté atteinte à la présence nationale, culturelle et humanitaire palestinienne. La dite loi avait été adoptée par le Parlement israélien, malgré une forte opposition locale et internationale en raison de son contenu raciste évident, qui proclame qu'"Israël est la terre du peuple juif et de son État", ignorant totalement l'existence des palestiniens.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.