Actualité

Affaires religieuses : la rationalisation des dépenses à l'origine de baisse du taux de consommation des crédits financiers de 2016

Publié par DK News le 05-12-2018, 17h08 | 3
|

Le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aissa a indiqué, mardi à Alger, que la baisse de consommation des crédits alloués, au titre de l'exercice 2016, à l'Administration centrale et aux établissements relevant de son secteur, s'expliquait par "la politique de plafonnement et de rationalisation des dépenses".

Présentant un exposé sur l'exécution du budget général du secteur des Affaires religieuses et des Wakfs de l'exercice 2016, devant la Commission du budget et des finances de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Aissa a indiqué que " la baisse du taux de consommation des crédits financiers alloués au ministère ainsi qu'aux établissements relevant du secteur, comparativement aux autres crédits financiers alloués au titre des budgets antérieurs, n'est pas due au manque des maîtrises budgétaires, mais à la politique de plafonnement des dépenses qu'avaient connues quelques départements au ministère, en raison du recul des recettes de l'Etat".

Les fonds alloués au titre de l'exercice 2016 ont été clôturés et n'ont pas été reportés au budget d'équipement de l'exercice 2017, conformément aux dispositions de l'article 119 de la Loi de finances 2017, a-t-il précisé.

Le ministre a également fait état du dégel partiel des projets d'infrastructure relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, au titre de l'exercice 2016, dans l'attente de leur dégel total. M. Mohamed Aissa a évoqué, par ailleurs, les efforts consentis par le secteur pour le recensement, la sauvegarde et l'entretien des différents manuscrits, tant au niveau central que local.

Il a, à ce sujet, assuré que les manuscrits, dont disposent les Directions de wilaya avaient été conservés sur des supports CD-ROM, ajoutant que son ministère veille actuellement à leur numérisation aux fins de préservation.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.