Flash Actu

Hadj 2024 : Le coût du Hadj fixé à 840.000,00 DA (ONPO)

Publié par le 01-03-2024, 15h43 | 4
|

Le coût du Hadj pour l'année 1445 de l'hégire/2024, a été fixé à 840.000 DA billet d'avion inclus, a indiqué mardi à Alger le directeur par intérim de l'Office national du Pèlerinage et de la Omra (ONPO), Salah Bouterfa.

Dans une déclaration à la presse en marge de la réunion de la commission intersectorielle chargée de l'organisation du Hadj pour cette année, au siège du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, M. Bouterfa a fait savoir que le coût du Hadj pour l'année 1445 de l'hégire/2024 est fixé à 840.000,00 DA, billet d'avion inclus.

S'agissant des préparatifs de la saison, il a indiqué que le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, "a donné lors de la réunion de la Commission une série d'orientations relatives à la nécessité du respect des délais mentionnés dans le document des préparations préliminaires des autorités saoudiennes, et à la meilleure prise en charge des hadjis en application des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune".

Le ministre a souligné "l'impératif de fournir aux hadjis toutes les prestations nécessaires à l'accomplissement des rites dans les meilleurs conditions, et d'entamer une opération de formation et de sensibilisation au profit des hadjis dans les différents domaines pour qu'ils respectent les lois du Royaume d'Arabie Saoudite et devenir les meilleurs ambassadeurs de l'Algérie".

M. Bouterfa a indiqué qu'il a été évoqué lors de la même réunion l'agenda administratif que le hadji doit suivre à l'instar de l'obtention du certificat de succès au tirage au sort du Hadj, la réalisation des examens médicaux et la réservation du billet d'avion jusqu'à l'émission du visa.

"Des données seront communiquées ultérieurement avec les dates à suivre pour effectuer les procédures nécessaires, jusqu'à l'obtention du billet d'avion et le visa du Hadj", a-t-il ajouté.

Les citoyens habilités à accomplir le rite du pèlerinage cette année sont appelés à procéder aux formalités administratives préliminaires avant le 20 mars, avait rappelé l'ONPO dans un communiqué.

Les concernés devront "obtenir auprès des communes de leur résidence, le certificat de succès au tirage au sort et se présenter au niveau des commissions médicales de wilayas (avec le certificat de succès) pour effectuer les examens médicaux et les vaccins nécessaires pour l'obtention du carnet de santé et du certificat de qualification sanitaire pour accomplir les rites du pèlerinage", affirme l'ONPO.

Les citoyens concernés devront se rendre, ensuite, "aux agences de la Banque d'Algérie au niveau de chaque wilaya pour procéder au paiement des frais exigés munis d'un passeport biométrique dont la période de validité est d'au moins 06 mois à compter de la date du 14 juin 2024, du certificat de succès délivré par les services de la commune pour cette saison, du certificat de qualification sanitaire délivré par la commission médicale de wilaya pour obtenir un reçu pour le paiement du coût des prestations fournies dans le cadre du hadj estimé à 670.000,00 DA et le paiement du coût du billet d'avion estimé à 170.000,00 DA", a ajouté le communiqué.

"Le pèlerin doit aussi prendre attache avec les services de la daïra avant le 20 mars 2024 pour l'obtention du livret du hadji muni du certificat d'éligibilité 2024, d'un passeport biométrique, d'une copie du certificat de qualification sanitaire délivré par la commission médicale de wilaya", lit-on encore dans le communiqué.

Le pèlerin doit présenter une copie de reçu de paiement du coût du Hadj et du billet d'avion en plus de trois photos avec fond blanc et un document prouvant la relation avec le mahrem légal.

l'ONPO a également informé que "d'autres formalités à accomplir seront communiquées ultérieurement", conclut le communiqué.

 

Publié dans :
|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.