Actualité

Commémoration du 65ème anniversaire de la mort du Chahid Souidani Boudjemâa

Publié par DK NEWS le 18-04-2021, 17h19 | 71
|

La ville de Koléa (Tipasa) a commémoré, samedi, le 65ème anniversaire de la mort du Chahid Souidani Boudjemâa, un des membres du groupe historique des 22, qui a déclenché la Révolution algérienne, tombé au champ d'honneur le 16 avril 1956 dans la région de l'Oued Mazafran.

Cette commémoration, qui s'est déroulée en présence de la famille révolutionnaire, de membres de la famille du Chahid et des autorités locales militaires et civiles, entamée par la lecture de la Fatiha et le dépôt d'une gerbe de fleurs au niveau de la stèle commémorative de cet héros national, a été l'occasion de rappeler les innombrables qualités et sacrifices de ce brave Chahid.

Les participants à cette cérémonie se sont accordés, à l'occasion, sur la haute valeur du Chahid Souidani Boudjemâa, dont l'"intelligence rare et la maturité politique l'ont habilité à occuper des postes de commandement, durant la Révolution algérienne, outre sa forte personnalité et son courage sans égal", ont-ils assuré.

Le fils prodigue de la ville de Guelma, avait, aussi, fait preuve d'une maturité politique à un âge précoce. Il e st tombé au champ d'honneur, les armes à la main, dans une embuscade tendue par les forces coloniales au niveau de l'Oued Mazafran, non sans avoir mené une résistance farouche contre l'occupant français.

Le Chahid Souidani Boudjemâa, dit Si L'djilali, fait partie des meilleurs enfants de cette Nation. Tout jeune il rejoignit les rangs des Scouts musulmans, avant d'adhérer au Parti du Peuple algérien (PPA) en 1942, puis à l'Organisation secrète (OS). Il participa, entre autres, à la fameuse attaque contre la poste d'Oran, tout en ayant pris part à la planification de nombreuses opérations à Guelma.

Les massacres du 8 mai 1945 affectèrent profondément cet héros national qui opta dès lors pour le combat politique, avant de se spécialiser dans les armes entre 1948 et 1950, puis de se rendre à Alger pour entraîner les combattants à l'usage des armes.

Le Chahid Souidani Boudjemâa fut, également, l'un des membres du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (CRUA), fondé début 1954 pour préparer le déclenchement de la Révolution armée. Il fut, à ce titre, nommé commandant de la région de la Mitidja, dont il mena la résistance contre l'ennemi français, jusqu'à sa mort au champ d'honneur, dans un barrage tendu par les forces coloniales au niveau de l'Oued Mazafran.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.