Régions

Projets ferroviaires à Djelfa : Un facteur de développement à dimension socio-économique

Publié par DK NEWS le 03-11-2021, 15h22 | 8
|

Les projets de lignes ferroviaires actuellement en réalisation à Djelfa, avec des compétences algériennes, sont le reflet d’une vision de développement durable visant la consécration d’une véritable croissance à dimension socio-économique.
La wilaya enregistre actuellement la réalisation de trois grands projets totalisant 327 km de lignes ferroviaires et dont le taux d’avancement est jugé "très appréciable".
Il s’agit du projet de la voie Djelfa/Laghouat, sur une distance de 110 km, Boughezoul /Djelfa (140 km) et de la voie traversant le nord de Djelfa, reliant M’sila à Tissemssilet, en passant par El Birine et Sidi Laadjel.
Selon le directeur local par intérim des Transports, M. Haouache, ces projets, inscrits au titre de la mise en œuvre des plans de développement et de promotion de l'économie nationale, mis au point par les autorités publiques, enregistrent actuellement un taux d’avancement estimé à 85%. Il a souligné que d'importants ouvrages d’art et infrastructures de base sont prévus au titre de ces projets stratégiques, citant, notamment, six gares (entre monomod ale et multimodale) de voyageurs et de marchandises, au chef-lieu de wilaya, Hassi Bahbah, Ain Ouessara, El Birine, et Sidi Laadjel.
Pour s'enquérir de l'état d'avancement de ces projets et des éventuelles contraintes techniques rencontrées sur le terrain, le wali, Amar Ali Bensaad, a visité les chantiers de ces projets structurants. Sur place, le chef de l’exécutif local a loué les efforts consentis par les entreprises en charge de ces projets saluant leurs cadres et les travailleurs, qui ont "prouvé leur compétence et aptitude à réaliser des projets stratégiques à dimension économique", a-t-il assuré.

Des entreprises Algériennes expérimentées dans la réalisation de projets ferroviaires

La réalisation de ces projets de lignes ferroviaires à Djelfa est confiée à des sociétés algériennes, ayant acquis une grande expérience sur le terrain, dont COSIDER, l'Entreprise nationale de réalisation d'infrastructures ferroviaires (INFRAFER ), la Société d'étude et de réalisation d'ouvrages d'art de l'ouest (SERROR) et la Société algérienne des ponts et travaux d'arts (SAPTA).
Le suivi est assuré, également par des bureaux d’études algériens. Le directeur du projet de la ligne Djelfa /Boughezoul, Smail Hellal, a indiqué que ce tronçon de 140 km traversant la wilaya du nord au sud, comporte la réalisation de deux gares ferroviaires à Ain Ouessara et Hassi Bahbah, outre cinq (5) viaducs, 40 ouvrages d’art et 3 tunnels.
La ligne Djelfa/Laghouat comprendra, quant à elle, deux gares multimodales, à Djelfa et Laghouat, actuellement en cours d'achèvement, en plus de 45 ouvrages d’art et 133 installations pour, notamment, l’évacuation des eaux de pluie, a informé le directeur du projet Sid Ali Derbal.
Des projets à dimension 
stratégique

"Ces projets de lignes ferroviaires traduisent, par leur dimension stratégique, la forte volonté de l’Etat de renforcer le maillage du réseau ferroviaire national dans une démarche de développement économique à le long terme", a indiqué à l’APS, Abdelkader Mezari, chargé de communication auprès de l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires(ANESRIF).
Le même responsable a ajouté que ces lignes, dont ?a ?bénéfic?ié? la wilaya de Djelfa?, ?notamment ?les lignes Boughzoul/Djelfa et la ligne Djelfa/Laghouat, sont un "?acquis ?très importants" pour la wilaya, relevant que ces deux lignes, dont les travaux de réalisation progressent à un rythme appréciable, suivant les délais fixés, ?rentrent dans le cadre du grand projet structurant de la ligne ferroviaire qui reliera le n rd au sud du pays sur une distance de 2000 km. Concernant cette ligne stratégique Nord/sud, le responsable a annoncé le lancement "prochainement", des travaux de réalisation du tronçon Hamdania/El Affroune (40 km), quant à l’axe Chiffa (Blida)/Boughezoul (Médéa), les études techniques sont en cours de finalisation, a-t-i indiqué en relevant que le relief difficile de la région exige la réalisation de tunnels et de nombreux ouvrages d’art pour maintenir une vitesse du train de 220km/h.
"Les projets de lignes ferroviaires sont un moyen pour assurer un décollage économique de la région", a estimé, pour sa part, Dr.Slimane Chibout, de la faculté des sciences économiques de l’université de Djelfa. Outre la contribution de ces projets dans la résorption du chômage, ils permettront  également de désenclaver toutes les régions traversées par ces lignes, du Nord au Sud du pays et de l’Est à l’Ouest, tout en assurant leur développement a-t-il observé.
Ces projets de lignes ferroviaires entraîneront, par ailleurs, un renforcement des infrastructures de base à même d'encourager l'investissements, par l'implantation de ports secs et de grandes zones industrielles ce qui donnera un essor à l’activité commerciale dans toute la wilaya qui jouit d’un emplacement stratégique au cœur du pays", a soutenu le Dr.Chibout.
L’universitai re n’a pas manqué de relever que ces projets de lignes ferroviaire répondent aussi a une demande sociale, soulevée à divers occasions, portant sur l’intégration de spécialités des métiers de la voie ferrée dans la nomenclature de la formation professionnelle, dans une démarche participative visant à assurer une main d’œuvre locale qualifiée. Une doléance d'ailleurs satisfaite par le ministre du secteur, lors d’une visite dans la wilaya, durant laquelle a été souligné l’impératif de la signature d’une convention dans le domaine, entre les secteurs des Transports et de la Formation professionnelle. 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.