Actualité

Boughali : «Les constantes de la diplomatie algérienne guideront les actions des députés à l'international»

Publié par Dknews le 05-01-2022, 18h58 | 10
|

Les constantes de la diplomatie algérienne demeureront une source d'inspiration qui guidera les actions parlementaires menées par les membres du parlement à l'international, a affirmé mercredi à Alger le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali.

Intervenant lors d'une rencontre d'évaluation et de formation dédiée à la direction des relations internationales et de la coopération parlementaire, M. Boughali a affirmé que «les constantes de la diplomatie algérienne et ses principes basés sur le règlement pacifique des conflits, le triomphe des causes justes, la non-ingérence dans les affaires internes des Etat, les règles de bon voisinage et la consécration des valeurs de la paix et du développement demeureront une source d'inspiration qui guidera toutes les actions parlementaires menées par les membres du Parlement à l'international».

Ces constantes seront également suivies au sein des groupes parlementaires ou d'amitié, en œuvrant à les transformer en force d'influence pour atteindre les objectifs tracés, la coordination des positions , le traitement des questions d'intérêt commun et l'échange des informations, des expériences ainsi qu'à l'occasion des visites des délégations parlementaires et la participation aux forums et travaux des instances parlementaires, a ajouté M. Boughali.

Le président de la chambre basse du Parlement a assuré, à cette occasion, de «l'engagement des représentants du peuple à redoubler d'efforts pour hisser la pratique parlementaire à des niveaux à la hauteur de nos ambitions pour une contribution efficiente à la réalisation du saut qualitatif en matière de performance consacrant la volonté politique du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune pour le parachèvement de l'édifice de l'Algérie nouvelle «.

Rappelant que l'effort diplomatique a pour objectif de défendre les intérêts suprêmes de la nation, de préserver la paix et la stabilité et de consacrer notre indépendance et notre souveraineté décisionnelle, M. Boughali a souligné que cet objectif «nous met en tant que parlementaire devant la responsabilité de multiplier les efforts pour s'adapter à la performance grandissante de notre diplomatie sous l'égide du Président de la République dans le cadre des prérogatives qui lui sont attribuées par la Constitution, renforcées récemment par la désignation des représentants spéciaux chargés du suivi et du traitement de certains dossiers en vue de relever les capacités de maîtrise des défis que nous dicte la conjoncture et en surmonter les contraintes» .

Pour M. Boughali, «les profondes mutations que connaissent les relations internationales du fait de l’apparition de nouveaux acteurs, la domination des TIC et leur impact sur la connexion entre les individus de la communauté internationale, la réduction des considérations géographiques, ainsi que la faible maîtrise par les Etats de la quantité et de la qualité des informations, ont tous induit des faiblesses et de nouvelles menaces».

Des menaces, poursuit le président de l'APN, qui exigent un traitement avec la compétence requise, en veillant à s’adapter à leurs répercussions selon une approche réaliste qui allie entre la recherche et la défense de nos intérêts d'une part, et l’attachement aux principes et aux constantes qui forment le capital moral et de valeurs dont se distingue l’Algérie qui a payé un lourd tribut avec les sacrifices de nos valeureux chouhada, les sacrifices de notre peuple et de se lutte pour le recouvrement de l’indépendance et de la liberté, d’autre part.

«Les députés s'acquittent, en sus de leurs fonctions constitutionnelles consistant à légiférer et à contrôler, de missions au plus haut niveau d’importance dans la vie diplomatique, à l’instar de l’ensemble des parlements», a-t-il rappelé.

Le but étant d’assurer la participation populaire dans l’administration et le contrôle des questions de la politique étrangère, étant donné qu’ils représentent la volonté du peuple, à même de leur accorder l’opportunité de communiquer avec notre communauté à l’étranger, de raffermir ses liens avec la Patrie et la faire contribuer au développement et à la prospérité du pays, en sus de la recherche d’espaces plus larges, de traiter avec les parties de la communauté internationale, à l’effet de contribuer à assurer la sécurité, la stabilité et le développement pour la prospérité des peuples et la réduction des marges de l’injustice et de la souffrance, a-t-il affirmé.

Evoquant la journée d'évaluation, M. Boughali a indiqué qu'elle avait pour objectif de «sortir avec une feuille de route claire en vue de développer des mécanismes d’action de la diplomatie parlementaire, formuler des indicateurs quantitatifs et qualitatifs objectifs en vue d’évaluer sa performance à l’effet d’activer notre rôle et remporter les enjeux de la protection des intérêts suprêmes de notre pays».

Il s’agit aussi, ajoute M. Boughali, de défendre notre souveraineté, consolider l’effort de développement national en termes d’attractivité de notre économie et de nos marchés, vulgariser nos capacités d’exportation et nos potentiels touristiques, notre patrimoine culturel et drainer les investissements créateurs de postes d’emploi. Nous devons, poursuit M. Boughali, «rester fidèles aux valeurs de libération et de justice et aux idéaux humanistes, en persévérant sur la voie de mobilisation du soutien au sein des organisations parlementaires et des réseaux de solidarité parlementaire, pour soutenir les causes justes et faire face aux défis communs liés au climat, à la santé, à la pauvreté, au développement et au crime organisé».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.