Actualité

Algérie - OPAEP : Exportations algériennes du GNL : une croissance de 7,8 % en 2021 (OPAEP)

Publié par DK NEWS le 26-01-2022, 17h50 | 9
|

Les exportations algériennes en gaz naturel liquéfié (GNL) ont enregistré une croissance de 7,8 % en 2021, atteignant ainsi 11,48 millions de tonnes, a fait savoir, mercredi, l'Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP).

Dans son rapport intitulé "évolutions du GNL et de l'hydrogène au dernier trimestre de 2021", l'OPAEP a indiqué que "l'Algérie clôture l'année 2021 avec des exportations globales de 11,48 millions de tonnes contre 10,58 millions de tonnes, soit une croissance annuelle de 7,8 %".

Au dernier trimestre seulement, les exportations algériennes en GNL ont atteint près de 2,74 millions de tonnes contre 2,5 millions de tonnes au dernier trimestre de 2020, soit une croissance de 9,6 % sur une base annuelle.

D'après les données de l'OPAEP, l'usine de liquéfaction de gaz naturel de Skikda a poursuivi ses opérations d'exportation durant le dernier trimestre de 2021, avec un volume de 0,7 million de tonnes, après plusieurs mois d'arrêt durant 2020. La quantité restante de l'usine de liquéfaction de gaz naturel d'Arzew a été exportée.

Les cargaisons en GNL exportées l'année dernière par l'Algérie étaient destinées, pour la plupart, aux marchés européens afin de répondre à la demande européenne en gaz.Ainsi, l'Algérie vient en quatrième position des plus grands exportateurs du GNL vers l'Europe, ajoute le rapport.

Selon les données de l'OPAEP, la Turquie était la destination la plus importante pour le GNL en provenance d'Algérie avec 37 %, suivie de la France (20%), puis de l'Espagne (14%), l'Italie (6%) et le Royaume-Uni avec (6%) , tandis que les autres marchés représentaient 17%.

Dans l'ensemble, les pays arabes ont maintenu des niveaux élevés d'exportations de GNL au cours du dernier trimestre de l'année passé. Leurs exportations ont atteint près de 27,64 millions de tonnes, contre 26,2 millions de tonnes au cours du même trimestre de 2020, soit un taux de croissance de 3,2% sur une base annuelle.

A ce propos, l'organisation a indiqué que ce niveau "élevé" d'exportations s'inscrivait dans la continuité des hauts niveaux atteints par les pays arabes depuis le début de 2021, grâce à l'augmentation des exportations notamment des Emirats Arabes Unis, de l'Algérie, du Qatar et de l'Egypte, outre la poursuite de l'exploitation des usines de liquéfaction du Sultanat d'Oman à pleine capacité de production.

La quantité globale des exportations du GNL vers les pays arabes en 2021 a atteint près de 111,7 millions tonnes contre 104,5 millions de tonnes en 2020, soit un taux de croissance de 5%.

Cette quantité constitue le niveau le plus élevé réalisé par les pays arabes depuis 2013 "confirmant à nouveau leur position de leader en tant que fournisseur fiable du GNL aux marchés mondiaux", selon le rapport qui a révélé que les pays arabes avaient obtenu près de 29,4% du marché mondial l'an dernier.

L'OPAEP a indiqué, dans ce sens, que le marché mondial a été marqué durant le 4e trimestre de 2021 par la poursuite de la dynamique commerciale du GNL, à travers "la concurrence entre les marchés européen et asiatique pour l'acquisition de cargaisons à même de répondre à la demande qui atteint son pic en hiver et en raison des tensions politiques dans le continent européen qui ont exacerbé les craintes d'un potentiel manque d'approvisionnement suffisant permettant de répondre aux demandes de consommation".

Selon la même source, cela s'est répercuté sur les prix qui ont augmenté à des niveaux records jamais enregistrés dans l'histoire de la production du GNL.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.