Histoire

Sétif : Nécessité d'organiser un festival local sur les massacres du 11 mars 1958 à Bougaâ

Publié par Dknews le 13-03-2022, 19h47 | 66
|

Les participants au séminaire national fondateur "Bougaâ et son espace historique et civilisationnel : massacres du 11 mars 1958 à Bougaâ, une mémoire refusant l’oubli", clôturé samedi au centre culturel Rabah Bitat de la ville de Bougaâ (nord de Sétif), ont recommandé d'organiser un festival local d’une semaine, entièrement dédié à cet événement tragique.

Durant cette rencontre, ouverte vendredi, les participants ont appelé à ce que ce festival constitue un événement à la fois scientifique, culturel, civilisationnel, historique et de recherche pour glorifier l’histoire de la région de Bougaâ et faire connaître les massacres du 11 mars 1958, un crime abject qui demeure gravé dans la mémoire collective.

Les participants ont également plaidé en faveur de l'officialisation de ce séminaire en lui conférant une dimension nationale à partir de sa première édition l’année prochaine, dont la date et le lieu seront connus ultérieurement, cela outre la création d’un laboratoire, d’une revue, d’un centre d’études et de recherches sur l’histoire de la région de Bougaâ, la collecte de témoignages et de documents familiaux pour les remettre au musée du moudjahid de la wilaya et les rendre accessibles aux chercheurs, étudiants et spécialistes.

Ils ont aussi préconisé de publier un dictionnaire des sites historiques et archéologiques de la région de Bougaâ, restaurer les sites historiques et archéologiques, inclure l’histoire dans les programmes scolaires pour faire connaître aux générations montantes leur histoire et multiplier les activités culturelles, scientifiques et les conférences historiques.

La séance de clôture a donné lieu à la présentation d’interventions sur l’histoire de la région de Bougaâ durant les périodes préhistorique, antique, médiévale et contemporaine.

Ce séminaire a été organisé à l’initiative de l’association humanitaire "Tajmi" et s’inscrit dans le cadre de la préservation des acquis de la guerre de libération nationale et ses batailles glorieuses, et vise également à faire connaître la région, son histoire et sa culture en plus de l’écriture de l’histoire de la région et la recherche de sources écrites ou orales.

Les travaux de ce séminaire ont été animés par des enseignants et des chercheurs spécialisés de plusieurs universités du pays, à l’instar de Sétif, Batna, Jijel, Alger et Sidi Bel Abbès.

A rappeler que les mass acres du 11 mars 1958 de Bougaâ ont été marqués par l’assassinat de 9 personnalités qui activaient avec les réseaux de soutien au Front de Libération nationale (FLN). Ces douloureux événements ont duré du 6 au 12 mars 1958, plusieurs jours durant lesquels des civils de cette région montagneuse ont été victimes des pires formes de torture.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.