Histoire

Guerre des grottes: Appel à l’ouverture d’archives sur l’utilisation de gaz chimiques par l’armée française

Publié par Dknews le 05-06-2022, 18h51 | 10
|

L’historien Français, Christophe Lafaye, a réitéré samedi à Alger, la nécessité d’"ouvrir les archives" pour faire la lumière sur "la guerre des grottes" qu’a menée la France coloniale "dans le silence" contre les Algériens durant la Guerre de libération.

Invité du Forum El Moudjahid, le spécialiste de l’histoire contemporaine a estimé que les Algériens morts asphyxiés dans des grottes par des gaz toxiques sont "rarement identifiés", ce qui nécessite l’ouverture des archives pour l’identification de ces sites qui servaient de refuge pendant la Guerre de libération.

"Des milliers de sites contenant des corps portés disparus pourraient faire l’objet d’une investigation pour leur identification", a-t-il relevé d’où "la nécessité de retrouver les cartes permettant l’exploitation de ces sites", a-t-il ajouté.

A partir de 1956, l’armée française a mené en Algérie "une guerre souterraine" en utilisant des gaz toxiques dans ces grottes transformées notamment en des lieux de combats, d’infirmerie pour les Moudjahidine, mais aussi des refuges pour la population.

En avril dernier, des personnalités françaises dont des historiens, ont lancé un appel aux autorités de leur pays pour que les archives sur le recours aux armes chimiques par l’armée française dans des grottes en Algérie soient ouvertes et consultables.

De son côté, l’ancien membre du ministère de l'Armement et des Liaisons générales (MALG), Dahou Ould Kablia, a estimé qu’en dépit des efforts consentis jusque-là, le travail de mémoire lui reste beaucoup de choses pour arriver à la vérité", ajoutant que "toutes les souffrances qu’a endurées le peuple sont encore vivantes dans nos chers".

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.