Histoire

La cohésion entre le peuple et son armée, "creuset de toute action nationale"

Publié par Dknews le 03-07-2022, 18h35 | 7
|

La cohésion entre le peuple et son armée "constitue un creuset de toute action nationale", ont affirmé les participants au séminaire national sur "les centres d’approvisionnement dans la Wilaya VI historique" ouvert samedi au musée régional colonel-Mohamed Chaâbani de Biskra.

Dans son intervention intitulée "La Wilaya VI historique, création et développement", Khemissi Ferikh de l’université de Biskra, a relevé que "la mobilisation du peuple autour de son armée a été une soupape de sécurité pour l’Algérie", rappelant que le peuple assurait les provisions à l’Armée de libération nationale (ALN) durant la Révolution (1954/1962) et était resté à ses côtés, constituant un réservoir qui assurait aux moudjahidine tout ce dont ils avaient besoin pour pouvoir arracher l’indépendance.

M. Ferikh a également relevé qu’il "n’était pas possible d’obtenir l’indépendance et la construction de l’Etat avec ses institutions, à leur tête l’Armée nationale populaire digne héritière de l’ALN, sans le peuple qui poussait ses enfants à s'investir pour la liberté du pays en portant les armes contre l’occupant et en approvisionnant les moudjahidine pour les aider dans leur action. Ils constituaient ainsi le maillon essentiel pour la continuité du combat contre les forces coloniales qui, malgré leurs tentatives, ne pouvaient mettre un terme aux approvisionnements dont elles connaissaient la source".

Un des responsables des approvisionnements dans la Wilaya VI historique, le moudjahid Mohamed Laadhaouri, a relevé que "le peuple a été et demeure la condition sine qua non pour la réussite de toute action. Grâce à la conjugaison des efforts du peuple et des familles, dont chacune constituait un centre d’approvisionnement, l’indépendance a été concrétisée", a-t-il estimé.

Les moudjahidine qui frappaient aux portes des familles, a-t-il attesté, obtenaient en plus du gîte, le couvert et des vêtements, mais aussi un soutien moral qui renforçait leur détermination à vaincre. De son côté, le commandant Omar Sakhri, l’un des chefs de la Wilaya VI historique, a soutenu que "l’action armée nécessitait des personnes courageuses et les opérations d’approvisionnement exigeaient des hommes sans armes vaillants et braves faisant preuve d'habileté tactique pour faire face aux situations difficiles".

Il a également relevé que les moudjahidine responsables des centres d’approvisionnement devaient collecter les provisions, les stocker avant de les envoyer par des circuits périlleux aux moudjahidine dans les maquis, notant que ces tâches étaient devenues très ardues avec les camps de concentration installés pour isoler les moudjahidine des citoyens.

Cette rencontre de deux jours qui a regroupé des moudjahidine et des chercheurs de plusieurs universités du pays est organisée par l’association locale "Tarikh Bladi" ("Histoire de mon pays") pour le patrimoine et la culture, en coordination avec les Directions de la culture et des arts et des moudjahidine et ayants droit.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.