Santé

Tizi-Ouzou : Plaidoyer pour une meilleure prise en charge de la santé mentale (Spécialistes)

Publié par DK NEWS le 20-03-2023, 17h25 | 4
|

Des participants à un congrès national de psychiatrie, organisé jeudi à Tizi-Ouzou, ont plaidé pour "une meilleure prise en charge de la santé mentale" pour faire face aux défis et exigences du contexte social actuel.

"stigmatisée par le passé, la psychanalyse algérienne a réalisé aujourd'hui des avancées notables, mais, nécessite toujours d'avantage d'efforts et de moyens pour faire face aux exigences du contexte actuel", a souligné le Professeur Madjid Tabti, chef de service pedo-psychiatrie de l'EHS de Chéraga (Alger). Citant les réalisations des 20 dernières années en matière de formation et de réalisation d'infrastructures, le Pr Tabti a appelé à "mettre en place un consensus protocolaire pour une meilleure prise en charge pluridisciplinaire du patient". "La conjoncture actuelle, où des paramètres exogènes, socioéconomiques, notamment, sont venus se greffer aux pathologies préexistantes, appellent une amélioration de la prise en charge du patient", a-t-il soutenu. Et dans ce sillage, il a fait remarquer que "la promotion de la santé mentale passe par celle de la santé en général, su rtout avec l'avènement de différents types d'addictions, devenues saillantes, qui n'épargnent aucune frange, ni catégorie de la société". Un constat et une recommandation partagée par le Pr Amel Abassi de l'EHS de Oued Amizour (Béjaïa) qui a estimé que "les addictions sont en progression permanente au sein de la société".

Une situation, a-t-elle ajouté, "qui exige la formation d'avantage de psychiatre, pas qu'à la psychiatrie mais aussi au traitement de toutes sortes d'addictions". De son côté, le Pr Abbas Ziri, responsable du service psychiatrie du CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou, a considéré que "la psychiatrie en Algérie a accompli "d'énormes avancées" depuis l'indépendance, mais, reste "en deçà des exigences du contexte actuel marqué par de profondes mutations au sein de la société".

Abordant, lui aussi, le fléaux des addictions, il dira que celles-ci "doivent être d'abord combattues par la prévention et ensuite contenues par les soins psychiatriques".
Organisé par l'EHS de psychiatrie Fernane Hanafi de Oued Aissi en collaboration avec d'autres organismes de santé locaux, cette rencontre, la 21e du genre, a réuni des spécialistes de différentes structures de santé à travers le pays.

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.