Economie

Salon national de la sous-traitance inversée : Ouverture de la 6eme édition sous le signe de l'open innovation

Publié par DK NEWS le 23-05-2023, 15h09 | 8
|

La 6eme édition du Salon national de la sous-traitance inversée "Sanist 2023" a été ouverte lundi à Alger, sous le signe de l'open innovation, avec comme objectif principal de tisser des liens entre les grandes entreprises et les PME afin de valoriser le partage d'expériences et de favoriser les échanges commerciaux entre elles.

 

Le Sanist 2023 qui se tiendra jusqu'au 25 mai au Palais des Expositions (Pins Maritimes-Alger) est organisé par la Chambre algérienne de commerce et d'industrie (CACI) et la Société algérienne des foires et exportations (Safex), sous le parrainage du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations et en collaboration avec la Bourse algérienne de sous-traitance et de partenariat (BASTP).

Cette édition a été ouverte en présence du secrétaire général du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, El Hadi Bakir, et du ministre sénégalais de l'Agriculture, de l'Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, Aly Ngouille Ndiaye.

 Cet évènement qui revient après quatre années d'absence est marqué par la participation de 80 exposants, dont de grands groupes industriels publics et privés, avec comme nouveauté la participation, pour la première fois, de startups qui sont au nombre de huit. Dans le cadre de la sous-traitance inversée, les exposants à ce salon sont des donneurs d'ordre (grandes entreprises) qui visent à travers leur participation à rencontrer des receveurs d'ordre (PME) afin de leur exprimer leurs besoins, en termes de composants, semi-produits, pièces de rechanges ou en matière de sous-traitance.

L'objectif ultime est d'augmenter l'intégration de leur production.

Les participants au Sanist 2023 activent dans les domaines de la mécanique, la construction métallique, l'électricité, l'électronique, l'électroménager, des hydrocarbures, de l'énergie électrique, des mines, des industries pétrochimiques, de la sidérurgie, de la métallurgie, des cimenteries, des briqueteries, des travaux publics, des transports, de la réparation navale et des industries manufacturières.

 Lors d'un point de presse organisé à l'issue d'une visite effectuée dans différents stands du salon, M. Bakir a indiqué que ce type de manifestation devrait permettre "d'évaluer les capacités de production des entreprises algériennes", tout ajoutant que le ministère fera en sorte de "valoriser les produits de ces entreprises en les faisa nt connaître en termes de capacités de production théoriques et réelles". M. Bakir a rappelé, dans ce sens, le lancement par le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations de l'opération de recensement des capacités de production de l'ensemble des entreprises de production algériennes, en vue de définir la qualité et la quantité des produits fabriqués localement.

De son coté, M. Ndiaye a mis en avant dans des déclarations à la presse "le bon exemple" que représente "la coopération entre les PME algériennes et leur interaction avec les grandes entreprises afin d'assurer une meilleure intégration du marché". Il a assuré, dans ce sens, que les "entrepreneurs algériens sont les bienvenus au Sénégal, pour investir ou faire du commerce destiné au Sénégal et aux marchés africains".

 Pour sa part, le directeur général par intérim de la CACI, Hocine Zaoui, a expliqué que l'objectif de ce salon était de "renforcer le tissu de la sous-traitance qui viendra s'installer et se greffer autour de grands projets lancés notamment dans les domaines de l'industrie de la mécanique, de l'électronique, dans l'électroménagers, dans l'injection de plastique", donnant l'exemple de l'industrie automobile qui aura besoin "obligatoirement", de sous-traitants qui leur fournissent le pneu, les pare-brises, les équipements technologiques et autres. A noter que ce salon verra l'organisation d'un atelier animé par des start-up ainsi que des conférences ayant trait à la sous-traitance en Algérie.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.