Actualité

Prévention des risques majeurs : Le projet de la nouvelle loi prochainement soumis aux débats à l'APN

Publié par DK NEWS le 12-11-2023, 15h24 | 7
|

Le projet de la nouvelle loi relative à la prévention des risques majeurs et la gestion des catastrophes dans le cadre du développement durable sera prochainement soumis aux débats au niveau de l'Assemblée populaire nationale (APN), a annoncé samedi à Alger, le délégué national aux risques majeurs auprès du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Hamid Afra.

 Dans une déclaration à la presse en marge de sa participation à une journée d'étude sous le thème: "la résilience territoriale face au phénomène des inondations en Algérie", organisée par le Conseil national économique, social et environnemental (CNESE) au niveau de l'Ecole nationale d'administration (ENA), M. Arfa a annoncé que "ce texte législatif en préparation depuis près de deux ans avec la participation de plus de 300 experts, sera soumis aux débats à l'APN prochainement et viendra abroger et remplacer la loi n 04-20 du 25 décembre 2004".

 Il sera question à travers ce nouveau texte de loi "de remédier aux insuffisances constatées dans le cadre de la mise en œuvre de ladite loi (n 04-20) et "à l'adapter aux nouveaux engagements internationaux en la matière, notamment le cadre de Sendai de 2015, ratifié par l'Algérie, qui a défini une nouvelle approche et une nouvelle vision, qui passe du concept de gestion de la catastrophe à celui de la gestion du risque de la catastrophe", a précisé M. Afra.

D'autre part, une autre nouveauté sera apportée par ce nouveau texte juridique, dans le cadre de l'assurance contre les catastrophes, avec un article qui "consacre le principe de l'aide de l'Etat aux sinistrés et non plus le principe d'indemnisation, qui est du ressort des sociétés d'assurances, avec l'obligation de souscrire à des assurances couvrant les catastrophes naturelles (CATNAT)", déjà instaurée depuis 2003 et appliquée depuis 2004.

En outre, M. Arfa a appelé dans une communication présentée au cours de cette journée d'étude à la mise en oeuvre de la stratégie nationale de la gestion du risque inondation avec un planning d'exécution sur 15 ans, dans le cadre d'une nouvelle stratégie contre les inondations. Il a, notamment, préconisé la mise en oeuvre d'un système d'alerte précoce inondation, assorti de moyens d'enregistrement des informations et de leur transmission en vue d'une prise de décision efficace.

De son coté, le représentant du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Chaouki Benabbas, a mis l'accent, lors de son intervention, sur la nécessité de "l'intégration des technologies avancées" dans le dispositif de lutte contre les inondations, incluant "les outils spatiaux et technologies de télédétection, mais aussi les systèmes d'information géographiques (SIG) et les techniques hydro-informatiques".

 Pour sa part, la représentante du ministère de l'Hydraulique, Mme Benabderrahmane, a déclaré qu'un total de 865 sites ont été répertoriés comme étant exposés aux risque d'inondation en Algérie en 2020, précisant que plus de 270 villes et agglomérations ont été sécurisés de ces risques, alors que plus de 280 oueds ont été calibrés et plus de 2.500 km linéaires de réseau pluviales posés. Lors de son allocution d'ouverture, le président du CNESE, Sidi Mohammed Bouchenak Khelladi, a affirmé que "l’Algérie fait face à des impacts directs du fait de son exposition à plusieurs types de risques majeurs résultant du changement climatique, notamment les phénomènes d’inondations et de torrents, ce qui nécessite de travailler au renforcement des différents systèmes de prévention pour faire face aux changements climatiques et aux diverses catastrophes naturelles". Il a souligné que l'Etat a alloué d'importantes ressources financiè res pour soutenir les travaux visant à renforcer l'adaptation et la prévention afin de protéger les zones urbaines et rurales moins résistantes au changement climatique, soulignant que "la mise en oeuvre efficace" de la Stratégie Nationale de Prévention des Risques Majeurs "SNPGRI 2030", au niveau des écosystèmes, des réseaux de drainage des eaux pluviales et des cours d'eau naturels permettra d’atténuer les risques d’inondation et de réduire leurs impacts en termes de dégâts humains et matériels".

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.