Economie

Rencontre du Président avec des opérateurs économiques : Tebboune souligne l'attachement de l'Etat à poursuivre l'amélioration du climat des affaires

Publié par DK NEWS le 18-11-2023, 14h12 | 15
|

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, jeudi à Alger, l'attachement de l'Etat à poursuivre l'amélioration du climat des affaires et à hisser le rendement des entreprises publiques et privées, dans le cadre des réformes économiques, en œuvrant avec persévérance à la réalisation de la croissance économique.   

Présidant une rencontre avec les opérateurs économiques, au terme des journées de l'entrepreneuriat organisées par le Conseil du renouveau économique algérien (CREA) au Centre international de Conférences d'Alger (CIC) Abdelatif-Rahal, le président de la République a indiqué que 2024 serait, à l'instar de 2023, une année économique. L'année prochaine verra la poursuite de la consolidation de l'économie nationale, dans le cadre des mesures prises ces trois dernières années, lesquelles ont touché l'ensemble des secteurs économiques, a ajouté le Président Tebboune.

La suppression de la Taxe sur l'activité professionnelle (TAP), prévue dans le projet de Loi de finances 2024, intervient "en réponse aux demandes formulées par les opérateurs économiques nationaux et les investisseurs depuis vingt ans, et devrait booster la production", a-t-il souligné, réaffirmant l'attachement des pouvoirs publics à "encourager le secteur productif". L'Etat œuvre également, poursuit le Président Tebboune, à l'élargissement des mesures incitatives au profit des investisseurs et des entrepreneurs de manière à réduire les verrous bureaucratiques et à faire sortir les entreprises de l'inertie qu'elles connaissent. Rappelant la levée des obstacles sur près de 900 entreprises à travers l'institution du Médiateur de la République, le Président Tebboune a affirmé que cette mesure avait permis la création de près de 22.000 emplois.

En dépit du contexte économique mondial difficile qui a contraint les entreprises dans certains pays à mettre la clé sous la porte, l'Algérie, qui œuvre à encourager la création des entreprises, réalise des taux de croissances dépassant les 4%, a fait observer le président de la République. Appelant, dans ce cadre, le CREA à contribuer au règlement des problèmes auxquels font face les investisseurs, il a assuré que "les portes sont ouvertes" pour recevoir toutes les doléances soit au niveau de la Présidence ou du Gouvernement.

Evoquant le problème du foncier qui se dressait devant les porteurs de projets dans le pays, le Président Tebboune a affirmé que ce dossier a été "définitivement" réglé, après l'adoption du texte de loi sur le foncier économique par les deux chambres du Parlement. Par ailleurs, le président de la République a insisté sur l'impérative application des décisions prises par l'Etat, au plus tard un mois après avoir été rendues publiques.

Le président de la République a mis l'accent, à cet égard, sur la démarche d'édification d'une économie productive et diversifiée, basée sur l'exportation et soutenue par le secteur des PME, une démarche visant également à réduire les importations dans le cadre "d'un nouveau modèle économique affranchi des mentalités et des pratiques du passé".

"Nous devons bâtir une économie reposant sur les petites et moyennes entreprises (PME) compte tenu de leurs potentialités en matière d'innovation et de création d'emploi", a-t-il ajouté.

Passant en revue les principales activités industrielles, le Président Tebboune a souligné la nécessité d'investir dans le secteurs des mines et des industries légères peu exigeantes en matière d'investissements financiers et technologiques.

L'économie nationale nécessite des entreprises à même de substituer les importations, tout en augmentant le taux d'intégration industriel le nationale, a-t-il estimé. Abordant la contribution des startup et des jeunes innovants, le président de la République a salué le travail accompli par les secteurs de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de l'Economie de la connaissance en matière de promotion de l'entrepreneuriat et de l'innovation.

Pour le Président Tebboune, l'université algérienne est sur la bonne voie en ce sens qu''"elle participe pour la première fois à la création de la richesse et au soutien de l'économie, amorçant ainsi une rupture avec le passé lorsque le diplômé rejoignait directement les rangs des chômeurs".

Peu avant cette rencontre, le Président Tebboune a visité l'exposition organisée dans le cadre des Journées de l'entrepreneuriat. L'exposition comprend des stands d'entreprises publiques et privées représentant divers secteurs d'activité, ainsi que des stands de jeunes porteurs de projets et des entrepreneurs de la Communauté nationale à l'étranger avec lesquels le Président Tebboune a échangé sur leurs projets et aspirations.  

              Les entreprises économiques algériennes engagées à contribuer  au soutien de la croissance (Kamel Moula) 

Le président du Conseil du renouveau économique algérien (CREA), Kamel Moula a affirmé, jeudi à Alger, l'engagement des entreprises économiques algériennes et des investisseurs privés à contribuer davantage au soutien de la croissance économique nationale, soulignant l'importance des mesures prises par l'Etat pour lever les obstacles devant les investisseurs. Dans une allocution prononcée lors de la rencontre du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avec les opérateurs économiques, à la clôture des Journées de l'entrepreneuriat, au Centre international des Conférences (CIC) à Alger, M. Moula a indiqué que l'économie algérienne dispose "de capacités, de moyens et de ressources qui l'habilitent à occuper une place de choix dans l'espace économique international", affirmant que l'opérateur économique algérien "veille en permanence à investir dans les différents secteurs et excelle en matière d'innovation pour créer des richesses et des postes d'emploi".

Pour M. Moula, le principal objectif à atteindre est "de faire del 'Algérie un pays leader, économiquement fort et uni socialement", à travers l'exploitation des ressources naturelles et des énergies humaines innovantes. Les entreprises algériennes "n'ont rien à envier à leurs homologues occidentales", grâce à leur dynamique d'investissement, leur esprit d'initiative ou encore leur recours à la modernité et à l'innovation, a-t-il souligné, faisant part de "l'engagement des opérateurs économiques algériens, tous secteurs confondus, à contribuer au soutien de la croissance économique du pays et à assurer une production plus abondante, tout en développant les capacités d'exportation".

Evoquant les obstacles auxquels font face les investisseurs, M. Moula a salué le progrès réalisé dans la lutte contre les pratiques bureaucratiques, jugeant primordial d"'intensifier la coordination entre les pouvoirs publics et les opérateurs économiques". Il a également rappelé la priorité accordée aux secteurs de l'énergie et de la santé et à la sécurité alimentaire pour l'avenir du pays, appelant à la création d'"un pôle national en mesure de développer la compétitivité du secteur agroalimentaire". Le secteur de l'industrie pharmaceutique connait, lui aussi, "un progrès remarquable", notamment après la crise sanitaire induite par Covid-19, a-t-il soutenu, indiquant que les efforts incessants déployés permettront, à l'horizon 2025, de couvrir un taux considérable de la demande locale, notamment en matière de traitement anti-cancer. 

 

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.