Economie

COP 28 : Les Etats Unis annoncent 3 milliards de dollars de contribution au Fonds vert

Publié par le 03-12-2023, 18h37 | 13
|

La vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris, a annoncé samedi à la COP28 à Dubaï une contribution de 3 milliards de dollars au Fonds vert pour le climat, rattrapant des années
de non-contribution de la part du pays le plus riche du monde. 

"Je suis fière d'annoncer un nouvel engagement de 3 milliards de dollars au Fonds vert pour le climat, qui aide les pays en développement à investir dans la résilience, les énergies propres et les solutions fondées sur la nature", a déclaré Kamala Harris, dépêchée à la 28e conférence de l'ONU sur le changement climatique à la place du président Joe Biden.  La dernière annonce de contribution de Washington, pour un montant de 3 milliards de dollars également, date de 2014 et émanait du président de l'époque, Barack Obama, alors que de nombreux autres pays ont renouvelé leur contribution entre temps.  "Nous sommes à un moment charnière.  Notre action collective ou, pire, notre inaction, aura des conséquences pour des milliards de gens pendant des décennies", a déclaré la vice-présidente, arrivée le jour-même aux Emirats arabes unis pour la conférence. 
Ce tte annonce, même si elle est conditionnée à l'approbation du Congrès américain, était un signal très attendu pour espérer apaiser les tensions entre le Nord et le Sud sur la finance internationale, qui constituent un noeud majeur des négociations onusiennes sur la lutte contre le changement climatique.  Si la promesse est tenue, les Etats-Unis deviendraient le premier contributeur au fonds en valeur absolue avec 6 milliards de dollars, mais le Royaume-Uni avec sa contribution de 5,1 milliards, l'Allemagne (4,9 milliards) et la France (4,6 milliards) contribuent bien davantage, proportionnellement à leur population.  Crée en 2010, le Fonds vert pour le climat est le plus grand en fonctionnement aujourd'hui. 
Selon le fonds, plus de quatre milliards de dollars ont été déboursés à ce jour et 13,5 milliards engagés.  Mais ses ambitions sont plus grandes: il veut doper son capital, actuellement de 17 milliards de dollars, pour le porter à 50 milliards d'ici 2030. 

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.