Santé

VIH Sida : La riposte nationale a permis des "progrès indéniables" (ministre)

Publié par le 05-12-2023, 17h27 | 7
|

La riposte nationale face au VIH Sida a permis de réaliser des "progrès indéniables" dans la lutte contre cette pathologie, a affirmé, lundi à Alger, le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, réitérant l'engagement de l'Algérie à limiter la propagation du virus.

 

"Grâce à la riposte nationale multisectorielle face au VIH Sida, notre pays a réalisé des progrès indéniables et demeure à épidémie peu active, avec une prévalence de 0,1%", a précisé le ministre, à l'ouverture d'une rencontre célébrant la Journée mondiale de lutte contre le VIH Sida.
A ce titre, il a tenu à "réaffirmer l'engagement de l'Algérie à réunir tous les moyens possibles po r limiter la propagation de cette pathologie" et ce, dans le cadre du programme onusien visant son éradication à l'horizon 2030 et à travers le Plan national stratégique IST/VIH/Sida 2020-2024.
"Cette volonté s'est traduite par la mobilisation totale du gouvernement et de l'ensemble des acteurs, notamment la société civile, pour assurer un accès universel et gratuit à toutes les prestations de soins, y compris le dépistage et le traitement", a ajouté M. Saihi. Le ministre de la Santé a, par ailleurs, déploré "les comportements à risque d'exposition au VIH" tels que le faible niveau d'utilisation des moyens de protection, la consommation de drogues injectables, les phénomènes de migration, lesquels, a-t-il souligné, "imposent le maintien de la vigilance", assurant faire de la prévention et de la lutte contre le Sida "une priorité".
Dans ce contexte, il a rappelé que les objectifs de l'Algérie en matière de lutte contre le sida consistent en l'accélération de la riposte, notamment chez la population à risques, l'élimination de la transmission du VIH, de l'hépatite B et de la Syphilis de la mère à l'enfant ainsi que l'accompagnement des personnes atteintes par la société civile. A ce propos, le ministre a assuré que le PNS (2024-2028) s'inscrit dans "tous les engagements souscrits par l'Algérie et vise à optimiser la riposte nationale afin d'élargir l'accès aux soins et au traitement de qualité, dans un environnement favorable non stigmatisant et non discriminant et d'atténuer l'impact de l'épidémie". Le ministre a salué, par la même occasion, "l'engagement actif et l'implication de plus en plus grande" de la société civile dans "la prévention de proximité", ciblant les populations vulnérables et à haut risque d'exposition au VIH Sida.
De son côté, l e Coordonnateur résident d  Système des Nations Unies en Algérie, Alejandro Alvarez, a réaffirmé "l'engagement de l'Onusida-Algérie et de toute l'organisation onusienne à soutenir activement les initiatives significatives du ministère de la Santé visant à intensifier et à renforcer la réponse nationale face à l'évolution de l'épidémie".
Lors de cette rencontre placée sous la thématique: "Leadership citoyen pour un monde sans Sida", un hommage posthume a été rendu aux Professeurs Youcef Mehdi, ex-président du Comité national de lutte contre le Sida et Azzedine Tadjeddine, ex-président de l'Association de prévention contre le Sida, ainsi qu'à l'ancien directeur de l'Onusida-Algérie, Adel Zeddam, pour leur "rôle actif" dans ce domaine.
Pas moins de 39 millions de personnes vivent aujourd'hui avec le VIH Sida à travers le monde, dont 29,8 millions reçoivent un traitement "salvateur", alors que les décès ont reculé de 69 % depuis 2004, selon les données de l'Onusida.
A la fin 2022, l'Algérie comptait 18.733 porteurs du VIH et 1157 cas durant le 1er semestre de l'année en cours.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.