Culture

Patrimoine culturel immatériel : L'Unesco inscrit "la gravure sur métal" au nom de l'Algérie et de neuf autres pays arabes

Publié par le 06-12-2023, 17h25 | 8
|

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a inscrit mardi lors de la 18e réunion périodique du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui se tient du 4 au 10 décembre 2023 à Kasane (Botswana),  le dossier de "la gravure sur métal : or, argent et cuivre, savoir faire, arts et pratiques" sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité au nom de l'Algérie et de 9 autres pays arabes, indique un communiqué du ministère de la Culture et des arts.

L'Algérie compte, avec le classement de "la gravure sur métal", 10 éléments inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité, à savoir : le chant traditionnel "Ahlil" de Guerrara, le costume nuptial Chedda Tlemcenienne, la célébration du mawlid Ennabaoui "Seboua" de Timimoune, la procession des Ouled Sidi Cheikh, la célébration de Sbiba, la chanson Raï et le système d’irrigation et de distribution d’eau traditionnel "Fougara", en sus de trois éléments en commun avec des Etats limitrophes "l'imzad", le "couscous" et la "calligraphie arabe". 
Le dossier algérien, élaboré par le ministère de la Culture et des Arts, à travers le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques, met en avant le savoir faire, les procédés et techniques artistiques de la gravure sur l'or, l'argent et le cuivre dans les villes algériennes et leurs utilisations en tant qu'éléments incarnant une identité et une mémoire vivante aux dimensions artistiques, artisanales et économiques. Les métiers de gravure sur métal sont répandus dans plusieurs villes algériennes notamment la gravure sur argent à Tamanrasset, en Kabylie et à Djelfa, sur or à Batna et sur cuivre à Constantine, Blida, Alger et Tlemcen.
Cette inscription "entre dans le cadre des efforts de l'Etat algérien pour la conservation de ces métiers et traditions séculaires, symbolisant l'Algérie, sa culture, son identité et son histoire, en tant que guide identitaire et incarnant la mémoire, les traditions et us", et ce "en soutien à l'action culturelle arabe commune dans le renforcement des composantes et pratiques liées à la culture arabe, outre leur promotion dans la culture et le patrimoine culturel de l'humanité", ajoute la même source.
Ce dossier commun a été inscrit au nom de l'Algérie ainsi que de neuf autres pays arabes notamment la Tunisie, la Libye, la Palestine, la Mauritanie, le Soudan, l'Egypte, l'Arabie Saoudite, l'Irak et le Yémen.

 

 

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.