Monde

Palestine : Mahmoud Abbas accepte la démission du gouvernement

Publié par DK NEWS le 27-02-2024, 15h48 | 7
|

Le président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, a accepté lundi la démission du gouvernement du Premier ministre Mohammed Shtayyeh, a indiqué la présidence dans un communiqué.  

"Le président a publié un décret acceptant cette démission et a chargé Mohammed Shtayyeh et son gouvernement de rester temporairement en poste jusqu'à ce qu'un nouveau gouvernement soit formé", souligne la présidence.

Mohammed Shtayyeh a remis lundi sa démission au président Mahmoud Abbas. "J'ai présenté la démission du gouvernement à monsieur le Président le 20 février et je la remets aujourd'hui (lundi, Ndlr) par écrit", avait déclaré dans la matinée à Ramallah, Mohammed Shtayyeh. Le chef du gouvernement palestinien avait expliqué, lors de l'ouverture de la session gouvernementale lundi dans la ville de Ramallah, que cette décision "intervient à la lumière des développements politiques, sécuritaires et économiques liés à l'agression contre notre peuple dans la bande de Ghaza, et l’escalade sans précédent en Cisjordanie, y compris dans la ville d'El-Qods". 

                                 Ghaza: le bilan de l'agression sioniste  s'élève à 29878 martyrs 

Le bilan de l'agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza s'est alourdi à 29.878 martyrs et 70.215 blessés depuis le 7 octobre dernier, a indiqué mardi le ministère palestinien de la Santé.

Selon la même source, l'armée de l'occupation sioniste a commis 11 massacres au cours des dernières 24 heures dans la bande de Ghaza, faisant 96 martyrs et 172 blessés. Le ministère palestinien de la Santé a également indiqué qu'un certain nombre de victimes palestiniennes se trouvent encore sous les décombres et sur les routes, et que les forces de l'occupation empêchent les ambulances et les équipes de la Protection civile de leur porter secours. Depuis le 7 octobre 2023, l'armée sioniste mène une agression sauvage contre l'enclave palestinienne qui a entraîné des destructions massives d'infrastructures en plus d'une catastrophe humanitaire sans précédent. 

                       Ghaza : près de 3 000 femmes et enfants tombés en martyrs depuis la décision de la CIJ  

Quelque 2 850 femmes et enfants palestiniens sont tombés en martyrs depuis que la Cour internationale de Justice (CIJ) a ordonné à l'entité sioniste de prendre des mesures pour mettre fin au crime de génocide à Ghaza, selon le bureau des médias de l'enclave.

Depuis que la CIJ, la principale instance judiciaire des Nations Unies (ONU), a pris un certain nombre de mesures de précaution, notamment la prévention des crimes génocidaires à Ghaza, l'armée sioniste a commis 375 massacres dans la bande tuant 3 525 Palestiniens et en blessant 5 246, a indiqué lundi le bureau dans un communiqué.

 Parmi les Palestiniens qui ont perdu la vie, 1 720 étaient des enfants et 1 130 des femmes, est-il souligné dans le communiqué. Selon la source, l'armée sioniste a attaqué la bande de Ghaza avec 4 000 tonnes d'explosifs, janvier dernier, depuis les décisions préliminaires de la CIJ. L'agression sioniste a fait 12 martyrs parmi les journalistes depuis le 26 janvier. Dans le communiqué, il est indiqué aussi que 11 000 patients attendent d'être soignés en dehors de Ghaza et que 10 000 autres atteints de cancer sont en danger de mort. Aussi, et en un mois, l'armée sioniste a complètement détruit 17 centres gouvernementaux, 2 écoles et universités, et partiellement détruit 9 écoles. Bien que les injonctions provisoires contre l'entité sioniste prononcées par la CIJ le 26 janvier prévoyaient de garantir l'accès à l'aide humanitaire à Ghaza, le bureau des médias indique que l'aide entrant dans l'enclave palestinienne en février a diminué de moitié par rapport à janvier. 

                                     Agression sioniste à Ghaza et en Cisjordanie: 5424 étudiants tombés en martyrs depuis le 7 octobre 

Le ministère palestinien de l'Education a annoncé que 5.424 étudiants sont tombés en martyrs et 9.193 autres ont été blessés depuis le début de l'agression sioniste, le 7 octobre dernier contre la bande de Ghaza et la Cisjordanie occupée.

Le ministère a précisé dans un communiqué publié mardi par l'agence de presse Wafa, que le nombre d'étudiants tombés en martyrs dans la bande de Ghaza depuis le début de l'agression, est de 5.379 martyrs et 8.888 y ont été blessés, tandis qu'en Cisjordanie, 48 étudiants sont tombés en martyrs et 305 autres ont été blessés.

D'après les chiffres du ministère, 255 enseignants et administrateurs sont tombés en martyrs et 891 autres ont été blessés à Ghaza, depuis le 7 octobre. De plus, 286 écoles publiques et 65 affiliées à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés (UNRWA) ont été bombardées et vandalisées dans la bande de Ghaza, depuis le début des massacres sionistes en Palestine occupée. Au total, 620.000 élèves de la bande de Ghaza sont toujours privés de scolarisation depuis le début de l'agression, tandis que la plupart des élèves souffrent de traumatismes psychologiques et sont confrontés à des conditions de santé difficiles, selon le ministère de l'Education.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.