Monde

Soudan : Au moins 27 civils tués suite à la reprise du conflit au Darfour du Nord

Publié par DK NEWS le 14-05-2024, 15h40 | 2
|

Au moins 27 civils ont été tués et environ 130 autres blesséssuite à la reprise du conflit entre les Forces armées soudanaises (SAF) et les Forces de soutien rapide (RSF) à El Fasher, la capitale de l'Etat du Darfour du Nord, a déclaré dimanche une agence des Nations Unies.  

"Des informations non confirmées indiquent qu'au moins 27 personnes ont été tuées, dont des femmes et des enfants, tandis qu'environ 130 personnes ont été blessées", a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) dans son dernier rapport.  

         "L'hôpital d'El Fasher Sud, qui a une capacité d'accueil de 100 lits, a dépassé sa capacité maximale", a ajouté le rapport.  

         On estime que 850 personnes (soit 170 familles) ont été déplacées vers divers sites à El Fasher en raison des affrontements, a indiqué l'OCHA, citant des données fournies par la Matrice de suivi des déplacements de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

 

Le  SG de l'ONU "alarmé" par les combats à el-Facher au Darfour

 

Le secrétaire général de l'ONU est "très inquiet" concernant les combats qui ont lieu depuis quelques jours entre l'armée soudanaise et les Forces de soutien rapide à el-Facher, au Darfour, a indiqué lundi un de ses porte-parole.

Antonio Guterres est "alarmé des informations faisant état de l'utilisation d'armes lourdes dans des zones densément peuplées, ayant causé des dizaines de victimes, d'importants déplacements et la destruction d'infrastructures civiles", a ajouté Farhan Haq dans un communiqué.

Il s'inquiète en particulier pour le sort des habitants de la capitale de l'Etat du Darfour-Nord, dont 800.000 déplacés, qui font déjà face "à la menace de la famine et aux conséquences de plus d'un an de guerre", a-t-il souligné, répétant son appel à un cessez-le-feu immédiat et à un accès humanitaire "sans entrave".

Il appelle ainsi les parties à permettre aux civils de se réfugier dans des zones plus sûres.

Depuis avril 2023, le Soudan est en proie à un conflit meurtrier entre l'armée et les Forces de soutien rapide (FSR).

Depuis plusieurs semaines, la communauté internationale met en garde contre un carnage imminent à el-Facher, dernière grande ville du Darfour à ne pas être aux mains des FSR, et jusqu'alors relativement épargnée.

Des affrontements ont commencé vendredi et se sont poursuivis ce week-end, avec des avions bombardant l'est et le nord de la ville (ouest) et des échanges de tirs d'artillerie, selon des médias.

Pendant la seule journée de vendredi, les combats entre l'armée et les FSR y ont fait au moins 27 morts et 130 blessés, avait indiqué l'ONU dimanche.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.