Flash Actu

Journée nationale de l'étudiant : Le président de la République préside la cérémonie commémorative

Publié par le 19-05-2024, 17h07 | 5
|

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé, dimanche au Pôle scientifique 
et technologique de la nouvelle ville de Sidi Abdellah (Alger), la cérémonie commémorative de la Journée nationale de l'étudiant, coïncidant avec le 19 mai de chaque année. 

Organisée sous le slogan "L'étudiant algérien: de la résistance et la libération à la science et l'édification", la cérémonie s'est déroulée en présence de hauts responsables de l'Etat, de membres du Gouvernement et de responsables d'institutions et d'organismes nationaux, ainsi que de représentants de la famille estudiantine et universitaire. Auparavant, le président de la République avait procédé à l'inauguration de ce Pôle scientifique et technologique qui porte le nom du Chahid "Abdelhafid Ihaddadene". 

                    Tebboune préside l'inauguration officielle du pôle scientifique et technologique de la nouvelle ville Sidi Abdellah   

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a procédé, dimanche, à l'inauguration du Pôle scientifique et technologique Chahid "Abdelhafid Ihaddadene" dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah à Alger, et ce à l'occasion de la Journée nationale de l'étudiant. Le président de la République a écouté une présentation faite par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, sur le Pôle scientifique et technologique qui s'étend sur une superficie de 87 hectares et compte 5 écoles supérieures.

Le président de la République a également échangé avec les étudiants de l'Ecole nationale supérieure d'Intelligence artificielle et écouté des explications sur les spécialités de cette école.

Il a, en outre, visité l'Ecole nationale supérieure de Mathématiques pour s'enquérir du niveau de formation dispensée aux étudiants par des enseignants et des compétences algériennes. Le président de la République est arrivé auparavant au Pôle scientifique et technologique de Sidi Abdellah pour présider la cérémonie de célébration de la Journée nationale de l'étudiant, commémorant le 68e anniversaire de la grève historique du 19 mai 1956. 

                              Nouveaux rôles et bons indices pour l'Université algérienne

La famille universitaire, a célèbré hier, la Journée nationale de l'Etudiant commémorant le 68e anniversaire de la grève historique du 19 mai 1956, sur fond de bons indicateurs de performance pédagogique de l'Université algérienne, qui se voit attribuée de nouveaux rôles l'érigeant en locomotive des efforts du développement socio-économique que connait le pays.

Les réformes opérées, ces dernière années, par le secteur de l'Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, ont permis, dans le cadre de la nouvelle stratégie nationale dont les bases ont été jetées par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de connecter l'Université à son environnement économique outre son adaptation aux exigences du marché national et son orientation vers l'innovation, la création et l'entrepreneuriat, tout en améliorant sa performance à travers son ouverture aux centres et établissements de recherche internationaux.

Ces efforts interviennent dans le cadre de la mise en œuvre d'une vison proactive, érigeant l'Université en locomotive de développement de l'économie nationale, faisant, ainsi, des étudiants et des jeunes algériens "la source vive de l'Algérie d'aujourd'hui, une Algérie forte de leur prise de conscience, de leur engagement national, de leurs capacités créatives et innovantes et de leur succès en termes d'acquisition des connaissances scientifiques et de maitrise des technologies modernes", comme l'avait affirmé le Président de la République.

"Nous irons de l'avant sur la voie de la réalisation des objectifs stratégiques de la Nation et de la préservation de ses intérêts suprêmes, avec pour rempart, notre vaillant peuple algérien fier et digne, nos jeunes fougueux imprégnés de nationalisme, dont vous êtes à l'avant-garde au sein des établissements universitaires, artisans du présent et bâtisseurs de l'avenir", avait soutenu le Président de la République.

Pour ce faire, l'Université algérienne joue des rôles primordiaux pour avoir un présent prospère et construire un futur prometteur, à travers l'actualisation des programmes d'enseignement à l'effet de promouvoir le niveau de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et de sa visibilité à l'échelle internationale, et d'améliorer le classement des établissements universitaires réalisant des résultats encourageants en la matière.

Le secteur poursuit également la mise en place de formations adaptées aux nouveaux besoins socio-économiques, tels que l'intelligence artificielle (IA), la robotique, la médecine du futur, les mathématiques appliquées, les nanotechnologies, et la construction de véhicules électriques, dans le but de soutenir l'orientation de l'état visant à encourager la production locale.

Le secteur réalise un élan qualitatif en termes de numérisation des activités pédagogiques, scientifiques et de gestion des prestations universitaires, en prévision d'une transition vers une "université de 4e génération", interconnectée, ouverte à l'environnement socio-économique.

 

Indicateurs positifs de la contribution de l'Université au processus de développement

 

Parmi les indicateurs positifs de la contribution de l'Université algérienne au processus de développement, le recensement de 96 incubateurs d'entreprises, +3.000 espaces pour les startups, +100 centres de développement de l'entrepreneuriat(CDE) et de 1.700 projets destinés à la formation de micro-entreprises outre la labellisation de 405 projets et l'obtention de plus de 1.400 brevets d'invention.

En 2023, les ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et de l'Economie de la connaissance, des Startups et des PME, avaient baptisé l'année 2023 de "Année de l'intelligence artificielle". Dans ce cadre, le Conseil national de l'intelligence artificielle a été créé, composé de spécialistes et de chercheurs algériens de l'intérieur et de l'extérieur du pays.

En application des orientations du Président de la République en vue de l'ouverture de l'Université algérienne à ses homologues de part le monde, plusieurs accords de coopération et de jumelage ont été récemment signés entre les établissements universitaires algériens et des établissements et centres spécialisés à l'intérieur et à l'extérieur du pays, dont la signature de conventions-cadres entre l'Université Houari-Boumediene et l'Agence spatiale algérienne (ASAL), l'Université d'Alger 1 et les laboratoires "Astra-Zeneca", outre la signature de mémorandums d'entente et de jumelage avec des universités turques et américaines.

Ainsi, l'Algérie a décroché la 1ère place aux niveaux maghrébin, africain et arabe en termes de nombre d'établissements d'enseignement supérieur classés dans le cadre du classement mondial "Times Higher Education (THE): The Young University Rankings 2024. De plus, l'Université de Sidi Bel Abbès a été classée parmi les 500 meilleurs établissements universitaires au niveau mondial.

Pour rappel, la symbolique historique de la célébration de la Journée nationale de l'Etudiant remonte à la date du 19 mai 1956, où les lycéens et les étudiants ont décidé d'enclencher une grève et boycotter les cours et les examens en réponse à l'appel du Front de libération nationale (FLN).

Plus de 150 étudiants ont ensuite rejoint les rangs de l'Armée de libération nationale (ALN) dans le but de soutenir la Révolution et de faire entendre sa voix dans les fora internationaux.

Cet élan estudiantin a permis, ultérieurement, aux étudiants algériens dont le nombre ne dépassait pas les 400 de remplacer les cadres français et d'édifier l'Université algérienne.

 

 

Publié dans :
|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.