Hi-Tech

Abus de position dominante: L'UE inflige une nouvelle amende à Google

Publié par Dk News le 23-03-2019, 15h19 | 2
|

La Commission européenne a infligé mercredi   une nouvelle amende au géant américain de l'internet Google, l'accusant une   fois de plus d'abuser de sa position dominante, cette fois-ci dans une   affaire concernant sa régie publicitaire AdSense.

Cette sanction financière de 1,49 milliard d'euros est la troisième   décidée en moins de deux ans par l'exécutif européen, gardien de la   concurrence en Europe. Elle est toutefois bien moins élevée que les deux   premières.

Dans ce cas précis, concernant AdSense, la Commission reproche à Google   d'avoir imposé un certain nombre de clauses restrictives dans les contrats   passés avec des sites web tiers (tels des détaillants en lignes ou des   journaux) empêchant ainsi ses concurrents de placer leurs publicités   contextuelles sur ces sites.

"Ces pratiques sont illégales au regard des règles de l'Union européenne   en matière de pratiques anticoncurrentielles", a déclaré la commissaire   européenne chargée de la Concurrence, Margrethe Vestager, citée dans un   communiqué.

"Du fait de ce comportement qui a perduré pendant plus de 10 ans, les   autres sociétés se sont vu refuser la possibilité d'affronter la   concurrence sur la base de leurs mérites (...) et les consommateurs ont été   privés des avantages de la concurrence", a-t-elle ajouté.  En juillet 2018, le groupe de Mountain View avait été sommé de payer 4,34   milliards d'euros --un record dans l'histoire de la concurrence   européenne-- pour avoir abusé de la position dominante d'Android, son   système gratuit d'exploitation pour smartphone, afin d'asseoir la   suprématie de son service de recherche en ligne.

Et un an auparavant, le 27 juin 2017, c'était une amende de 2,42 milliards   d'euros pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en   ligne en favorisant son comparateur de prix "Google Shopping" au détriment   de services concurrents.  Google a fait appel de ces deux décisions devant la Cour européenne de   justice à Luxembourg.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.