Monde

Palestine: La Nakba commémorée par une grève générale à Gaza et une marche du «million»

Publié par Dk News le 15-05-2019, 17h41 | 8
|

Les Palestiniens commémorent mercredi en Cisjordanie et dans plusieurs territoires palestiniens le 71ème anniversaire de la Nakba, par une grève générale dans la bande de Ghaza, et un mouvement de protestation «Grande Marche du retour», réclamant le droit de revenir sur les terres qu'eux-mêmes ou leurs parents ont fuies où dont ils ont été chassés à la création d'Israël en 1948.

La 71ème commémoration de la Nakba de la Palestine, sera marquée cette année par une marche d'un million de personnes lancée par les Ghazaouis réclamant outre, la levée du blocus israélien imposé à Ghaza depuis 2006, le droit de revenir sur les terres qu'eux-mêmes ou leurs parents ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création d'Israël en 1948.

 La protestation avait culminé le 14 mai 2018 avec la mort de pas moins 62 Palestiniens sous les balles israéliennes à Ghaza, le jour de l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à El-Qods occupée.

 Depuis, plus de 17.000 personnes ont été blessées dont des femmes, des enfants, des ambulanciers et des journalistes. Déjà, 71 ans sont passés et le gouvernement de l’occupation ignore encore les droits légitimes des palestiniens et s’abstient d’appliquer les résolutions internationales, surtout, la résolution (194) qui invité à compenser les réfugiés palestiniens et leur droit au retour à leurs terres de laquelle ils ont exilées par la force en 1948.

Après 71 ans de la Nakba, les attaques israéliennes et américaines visant à liquider la question palestinienne, se sont intensifiées, après l’annonce de Trump de considérer la ville d'El Qods comme capitale de l’occupation et le transfert de l’ambassade américaine dans la ville sainte.

 Cela s’inscrit dans un plan tendant à liquider la question palestinienne à travers l’accord du siècle, en conjonction avec les fuites des plans et propositions de l'accord transcendant toutes les résolutions pertinentes des Nations Unies, notamment l'abolition du droit de retour des réfugiés palestiniens dans leurs foyers conformément à la résolution 194 et l'abolition de l'agence de l’UNRWA, témoin de la tragédie des réfugiés, établie par la résolution (3020 de 1949. La Nakba de 1948 a transformé des milliers de palestiniens en des réfugiés qui sont privés de retourner à leurs villages, à leurs terres et leurs maisons.

Malgré l’exile de plus de 800 mille palestiniens en 1948 et le déplacement de plus de 200 mille d’autres dont la plupart en Jordanie après la guerre de juin en 1967, le nombre total des palestiniens dans le monde à la fin de 2018 a atteint environ 13 million, ce qui indique que leur nombre a doublé plus de 9 fois depuis les actions de 1948.

Plus de la moitié des Palestiniens (6,48 millions) vivent en Palestine dont 1,57 million dans les territoires occupés en 1948, 2,9 millions en Cisjordanie, y compris El Qods et environ 1,9 million dans la bande de Ghaza. Plus de 800 mille palestiniens sur les 1.4 millions ont été exilés forcement de leurs villages et leurs villes en Palestine historique de 1948 aux pays arabes voisins, de plus, en Cisjordanie et dans la bande de Ghaza.

Pendant la Nakba, l’occupation israélienne a contrôlé 774 villages et villes palestiniens, a dévasté complètement 531 d’autres, en ce qui concerne le nettoyage ethnique. En plus, 70 massacres ont été commis visant «un nettoyage ethnique», où plus de 15.000 palestiniens ont été tués outre le contrôle sur plus de 58% de la superficie de la Palestine qui s'élève à environ 27.000 km 2.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.