Actualité

Belaïd s'engage à mettre fin à la corruption et au népotisme

Publié par Dknews le 02-12-2019, 18h16 | 1
|

Le candidat à la Présidentielle du 12 décembre courant, Abdelaziz Belaïd s'est engagé, dimanche depuis Biskra, à éradiquer la corruption et le népotisme, et à oeuvrer à la promotion de l'investissement productif et à l'ouverture des perspectives devant les jeunes.

Lors de son meeting à la Salle omnisports de la ville, le candidat du Front El-Moustakbal a promis de mettre fin à l'ère de la corruption et du népotisme qui ont «gangréné et anéanti» l'économie nationale, en £uvrant à accorder le soutien nécessaire aux véritables investisseurs et à encourager les jeunes à concrétiser leurs projets.

Affirmant que «l'Algérie de demain, l'Algérie à laquelle aspire le peuple doit être édifiée sur des bases solides», il a préconisé pour cela «l'éradication de toutes les pratiques négatives qui ont proliféré ces dernières années en raison de l'octroi des aides de l'Etat à des faux investisseurs dans tous les domaines».

A ce propos, il a mis en avant l'impératif de l'accompagnement des banques nationales aux jeunes porteurs de projets, notamment dans le secteur de l'Agriculture et de l'élargissement des prérogatives des Assemblées communales.

M. Belaïd a plaidé pour la création d'un institut national de recherche dans la filiale des dattes afin d'étudier toutes les questions relatives à la qualité et à l'exportation de ce produit, déplorant par la même que «la meilleure qualité de dattes algériennes soit commercialisée sur le marché international en tant que production de pays voisins».

Il a réaffirmé, dans ce contexte, que l'agriculture «est la seule issue pour atteindre l'autosuffisance alimentaire, et partant l'indépendance économique».

Rejetant, par ailleurs, «toute tutelle étrangère sur l'Algérie et les Algériens, de quelque partie que ce soit, le candidat Belaïd a qualifié de «man£uvre politique et de chantage» l'ingérence du Parlement européen dans les affaires internes de l'Algérie, «à l'initiative de parties intérieures».

«Nous allons £uvrer pour que l'Algérie, qui a payé le prix fort pour son indépendance, soit un Etat économiquement indépendant», a soutenu le candidat Belaïd.

Mettant en garde contre «les prédateurs qui guettent notre pays pour qu'il se perde dans des labyrinthes», il a appelé le peuple à la vigilance, ajoutant à ce propos que «la seule solution qui se présente aux Algériens est l'élection, sans laquelle il est impossible pour l'Algérie d'aller de l'avant».

Saluant l'élan populaire à travers lequel les Algériens ont affiché leur rejet à toute ingérence étrangère, le prétendant à la magistrature suprême a affirmé qu'«aucun Algérien ne souhaite voir son pays se diviser ou s'enfoncer dans le noir».

M. Belaïd a exhorté, en outre, les jeunes à la maturité et à la fierté de leur passé séculaire, et «à ne jamais prêter l'oreille aux voix qui remettent en cause notre révolution ou attentent à ses symboles».

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.