Actualité

Le 12 décembre, début de la rupture avec les politiques ayant brisé l'économie et le citoyen algérien (Belaïd)

Publié par Dknews le 04-12-2019, 18h32 | 1
|

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre, Abdelaziz Belaid a affirmé, mardi depuis Guelma, que le 12 décembre serai une date qui marquera le «début de la rupture» avec les politiques ayant brisé l'économie nationale et les compétences algériennes.

Les politiques adoptées ces deux dernières décennies ont «réussi à démolir la structure économique du pays et à briser l'Homme et les cadres nationaux» en raison de l'exclusion et du népotisme, a souligné M. Belaïd lors d'un meeting populaire animé à la maison de la culture de la wilaya de Guelma dans le cadre de la campagne électorale.

Révélant que plusieurs postes importants et de responsabilité était «acquis grâce à l'argent», le candidat à la magistrature suprême s'est engagé, en cas de victoire, à «accorder tout l'appui à la ressource humaine», étant la véritable richesse de chaque pays, promettant, en outre, de mettre terme à la «fuite des cadres», formés par l'Algérie mais préfèrent quitter le pays en quête d'un avenir meilleur.

Concernant l'administration locale, le candidat a réitéré son engagement à mettre fin à «l'hégémonie» de l'administration sur tous les domaines, et d'accorder toutes les prérogatives aux présidents d'APC qui ont été «ses otages».

Il est inconcevable d'arrêter un élu local par une décision du wali ou du chef de Daira, a-t-il estimé.

S'agissant des affaires internes de la wilaya de Guelma, M. Belaïd s'est engagé a ouvrir la voie aux véritables investisseurs et de relancer l'élevage bovin et certaines industries de transformation.

Afin de réaliser cet objectif, le candidat a affirmé que l'élection d'un président de la République était l'unique moyen, la relance économique étant tributaire de la stabilité politique, appelant les algériens à prendre conscience quant aux «plans dressés par les lobbies» qui tentent de porter atteinte à l'Algérie.

Il a dénoncé, en outre, l'ingérence du Parlement européen dans les affaires internes du pays, en s'interrogeant sur la raison de leur silence quant aux violations successives de droits de l'Homme dans plusieurs pays du monde et de leur immixtion dans les affaires internes de l'Algérie.

Lors du meeting populaire, M. Belaid a distingué plusieurs personnes aux besoins spécifiques à l'occasion de la journée internationale des personnes handicapées.

|
Haut de la page

CHRONIQUES

  • Walid B

    Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujour

  • Boualem Branki

    La loi de finances 2016 n’est pas austère. Contrairement à ce qui a été pronostiqué par ‘’les experts’’, le dernier Conseil des ministres, présidé par le Président Bouteflika, a adopté en réalité une loi de finances qui prend en compte autant le ress

  • Walid B

    C'est dans le contexte d'un large mouvement de réformes sécuritaires et politiques, lancé en 2011, avec la levée de l'état d'urgence et la mise en chantier de plusieurs lois à portée politique, que ce processus sera couronné prochainement par le proj

  • Boualem Branki

    La solidité des institutions algériennes, la valorisation des acquis sociaux et leur développement, tels ont été les grands messages livrés hier lundi à Bechar par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Nouredine Bédoui.

  • DK NEWS

    Le gouvernement ne semble pas connaître de répit en cette période estivale. Les ministres sont tous sur le terrain pour préparer la rentrée sociale qui interviendra début septembre prochain.

  • Walid B

    Dans un contexte géopolitique régional et international marqué par des bouleversements de toutes sortes et des défis multiples, la consolidation du front interne s'impose comme unique voie pour faire face à toutes les menaces internes..

  • Walid B

    Après le Sud, le premier ministre Abdelmalek Sellal met le cap sur l'Ouest du pays où il est attendu aujourd'hui dans les wilayas d'Oran et de Mascara pour une visite de travail et d'inspection.